Journée mondiale du sida, 1er décembre 2019 : intensifier encore le dépistage du VIH et des IST

A l’occasion de la journée mondiale du sida du 1er décembre 2019, Santé publique France publie les données actualisées du VIH/sida et leur évolution à l’échelle régionale ainsi que les données sur les IST.

Mis à jour le 29 novembre 2019

Sont publiés sur le site :

  • les données actualisées 2018 sur les découvertes de séropositivité VIH et diagnostics de sida ainsi que leur évolution à l’échelle de chaque région
  • les données actualisées 2018 sur les infections sexuellement transmissibles (IST) bactériennes
  • un numéro du BEH consacré au dépistage du VIH et des autres IST

Ces publications sont l’occasion de rappeler l’importance d’intensifier le dépistage du VIH et des autres IST pour faire infléchir les courbes d’incidence et de diagnostic à la fois en population générale et parmi les populations les plus exposées.

Des données pour orienter les politiques et les actions de dépistage du VIH

Les données 2018 soulignent qu’en dépit du nombre croissant de sérologies VIH réalisées depuis 2013, la marge de progrès à faire en terme de dépistage reste importante, en particulier envers certaines populations spécifiques.

Les points clés de 2018

  • 5,8 millions de sérologies VIH ont été réalisées par les laboratoires de biologie médicale, nombre qui augmente progressivement depuis 2013
  • Environ 6 200 personnes ont découvert leur séropositivité VIH, soit une diminution par rapport à 2017 (-7%), après plusieurs années de stabilité
  • Parmi les personnes ayant découvert leur séropositivité, 56% ont été contaminées par rapports hétérosexuels, 40% lors de rapports entre hommes et 2% par usage de drogues injectables
  • Une diminution du nombre de découvertes de séropositivité est observée depuis plusieurs années chez les hommes ayant des rapports sexuels avec les hommes (HSH) nés en France et chez les hommes hétérosexuels qu’ils soient nés en France ou à l’étranger
  • Une diminution est également observée chez les femmes hétérosexuelles nées en France
  • Aucune diminution n’est observée chez les HSH nés à l’étranger et chez les femmes hétérosexuelles nées à l’étranger
  • Plus d'un quart des personnes (environ 1 700) ont découvert leur séropositivité VIH à un stade avancé de l'infection
  • Le dépistage du VIH doit être intensifié dans les populations les plus exposées au VIH, afin de réduire la proportion de personnes qui ignorent leur séropositivité et leur permettre de bénéficier d'un traitement antirétroviral
  • La progression des diagnostics d’infections à gonocoque (chez les HSH et les hétérosexuels) et à Chlamydia trachomatis se poursuit, dans un contexte où le dépistage de ces deux IST augmente également.
En savoir plus

Bulletin de santé publique IST, Novembre 2019

En savoir plus

Santé publique France accompagne la semaine du dépistage du VIH et des IST en région

Cette année, le ministère des Solidarités et de la Santé a souhaité que chaque Agence régionale de santé mette en œuvre dans sa région une semaine de dépistage du VIH, des autres IST et des hépatites virales.  

A cette occasion, les nouvelles données publiées par Santé publique France sur les découvertes de séropositivité VIH et les diagnostics de sida, et leur évolution , ainsi que sur les IST bactériennes (syphilis, infections à chlamydia trachomatis et à gonocoque) sont proposées à l’échelle de chaque région.
Les régions les plus touchées concernant les découvertes de séropositivité VIH sont, comme les années précédentes, les Départements français d’Amérique et en France métropolitaine, l’Ile-de-France. Ces régions sont également les plus concernées par les IST bactériennes.

Pour accompagner les actions régionales de dépistage, Santé publique France diffuse, à partir du 25 novembre 2019, une campagne d’incitation au dépistagedu VIH et des IST. L’objectif de cette campagne est d’augmenter le recours au dépistage et de réduire le délai entre infection et diagnostic dans tous les groupes de population.

Un numéro du BEH entièrement consacré au dépistage du VIH et des autres IST

Ce numéro présente des résultats issus de systèmes de surveillance et d’enquêtes comportementales, qui apportent des données probantes permettant de piloter les politiques de dépistage et les stratégies de prévention.

Points clés à retenir :

  • Malgré une forte augmentation du nombre de tests réalisés en France, près du tiers des HSH et la moitié des hétérosexuels diagnostiqués pour une infection à VIH en 2018 n’avaient jamais été testés auparavant.
  • La proportion de personnes n'ayant jamais été testées avant leur diagnostic d’infection à VIH diffère selon les populations exposées et reste stable depuis 2013.
  • Un décalage persiste entre les opinions en faveur d’un dépistage généralisé et les pratiques du dépistage du VIH en population générale.
  • Les Centres de dépistage gratuits (CeGIDD) jouent un rôle majeur dans l’accueil des populations particulièrement exposées.
  • L'auto-prélèvement pour le dépistage du VIH et des autres IST est bien accepté par les HSH et permet la réalisation plus fréquente de tests.
Notre défi est de n’oublier personne, quels que soient son sexe, sa sexualité, son lieu de vie et son pays de naissance
Valérie Delpech, Public Health England, Londres, Royaume-Uni

Dans son éditorial, Valérie Delpech (Public Health England, Londres, Royaume-Uni) prône la prévention combinée. Les données publiées doivent être vus comme un appel à un engagement plus important et plus large, dans le but de mieux comprendre les besoins des diverses communautés les plus touchées par le VIH ; et comme un appel des auteurs à une plus grande sensibilisation des professionnels de santé pour proposer le dépistage du VIH et des autres IST.

En savoir plus

Bulletin épidémiologique hebdomadaire, 26 novembre 2019, n°31-32 Situation épidémiologique et dépistage du VIH et des autres IST

En savoir plus

Données accessibles à tous dans Géodes

Découvrez les cartes 2018 à l’échelle de votre région, des indicateurs suivants :

  • découvertes de séropositivité VIH
  • diagnostics de sida
  • dépistage du VIH
  • dépistage de syphilis
  • dépistage de l’infection à chlamydia trachomatis