Bulletin de santé publique IST, Novembre 2019

Publié le 29 Novembre 2019
Mis à jour le 29 novembre 2019

Points clés

Syphilis récente

  • En 2018, 1,8 millions de dépistages de syphilis ont été réalisés dans le secteur privé (nombre en diminution pour la première fois depuis 2006) et 220 405 en CeGIDD (soit une augmentation de 11% sur 2016-2018).
  • Le nombre de diagnostics de syphilis récente (< 1 an) rapportés dans le réseau RésIST est stable depuis 2016 et concerne principalement des hommes ayant des rapports sexuels avec des hommes (HSH) (79%).
  • En 2018, encore 6 cas de syphilis congénitales ont été rapportés (entre 1 et 7 cas par an les années précédentes).

Infections à gonocoque

  • En 2018, 1,6 millions de dépistages du gonocoque ont été réalisés dans le secteur privé et 305 535 en CeGIDD, soit des augmentations de 18% et 75% par rapport à 2016 respectivement.
  • Le nombre de diagnostics d’infection à gonocoque rapportés par le réseau RésIST a augmenté de 53% entre 2016 et 2018. Cette augmentation s’observe chez les HSH (+58%) et chez les hétérosexuels (+29%).
  • Les personnes diagnostiquées pour une gonococcie au sein du réseau en 2018 sont majoritairement des HSH (71%).
  • Deux souches de gonocoque résistantes à la ceftriaxone (traitement de référence de la gonococcie) ont été isolées en France, l’une en 2017 et l’autre en 2019 (la dernière année d’isolement d’une telle souche remontait à 2010).

Infections à Chlamydia trachomatis

  • En 2018, 2,1 millions de dépistages d’infections à Ct ont été réalisés dans le secteur privé et 332 004 en CeGIDD, soit des augmentations de 9% et 37% par rapport à 2016 respectivement.
  • En 2018, le nombre de diagnostics d’infection à Ct en secteur privé est de 110 645 en 2018 et de 22 325 en CeGIDD. Le nombre de diagnostics a augmenté en CeGIDD entre 2016 et 2018 (+15%).
  • 722 lymphogranulomatoses vénériennes rectales (LGV) ont été déclarées au CNR des IST bactériennes en 2018, quasi-exclusivement chez des HSH (98%).