Bulletin de santé publique VIH-IST en Centre - Val-de-Loire. Novembre 2019

Publié le 26 Novembre 2019
Mis à jour le 26 Novembre 2019

Points clés

VIH & Sida (LaboVIH, Surveillance des maladies à déclaration obligatoire) – Données 2018

  • En 2018, en Centre-Val-de-Loire, le taux de découvertes de séropositivité (2,7 pour 1 000 sérologie effectuées) était le plus élevé en Métropole hors Ile-de-France. Le taux de découvertes de nouvelle séropositivité était estimé à 108 par million d’habitants. Plus de la moitié des découvertes de séropositivité (54,7 %) en région concernait des personnes nées en Afrique sub-saharienne, une part en augmentation constante depuis 2013.
  • Environ un tiers (32,1 %) des découvertes de VIH étaient à un stade avancé et 26,8 % à un stade précoce.
  • La part de diagnostics de Sida en région était estimé à 25 cas par million d’habitants, en augmentation depuis 2013.
  • La proportion de déclaration électronique du VIH et du Sida était de 87 %

Infections à gonocoque & syphilis récentes (ResIST) – Données 2018

  • En 2018, en région Centre-Val de Loire, 65,3 % des cas déclarés de gonococcies concernait des hommes homo-bisexuels, une part en augmentation depuis 2013
  • 76,9 % cas déclarés de syphilis récentes concernait des hommes homo-bisexuels. Le motif de consultation majoritaire était le fait d’avoir eu un partenaire avec une infection sexuellement transmissible (52,2 %).

Dépistage des IST (SNDS) – Données 2018

  • L’année 2018 signe un infléchissement en Centre-Val de Loire (observé au niveau national) du taux de dépistage de la syphilis (hommes et femmes). Cette tendance sera à confirmer les prochaines années.
  • La part de dépistage des Infections à Chlamydia trachomatis en augmentation depuis 2006 (hommes et femmes).