Bulletin de santé publique VIH-IST en Pays de la Loire. Novembre 2019.

Publié le 26 Novembre 2019
Mis à jour le 25 Novembre 2019

Points clés

VIH/Sida

  • Dépistage LaboVIH : Le taux de dépistage VIH était de 65 pour 1000 habitants en Pays de la Loire en 2018, inférieur à celui de la France métropolitaine (76/1000 hab.). Le taux de séropositivité en 2018 en Pays de la Loire (1,4 pour 1000 prélèvements réalisés) était équivalent à celui de la France métropolitaine (1,3 / 1000 prélèvements).
  • DO VIH : 184 infections au VIH ont été déclarées dans la région en 2018. Le taux de nouveaux cas déclarés était de 49 par million d’habitants en 2018 stable par rapport aux années précédentes. La part des personnes nées en Afrique subsaharienne représentait 49% dans la région en 2018. La proportion de diagnostics à un stade avancé était plus élevée en Pays de la Loire en 2018 (34%) comparativement à celui de la France métropolitaine (28%).
  • DO sida : 30 cas ont été déclarés dans la région en 2018.
  • File active COREVIH : 145 nouveaux patients porteurs d’une infection au VIH ont été soignés dans la région en 2018.
  • Plateforme « e-do » : 81 % était la proportion d’utilisation par les cliniciens et biologistes pour les DO VIH-sida dans la région en 2018. Son utilisation moyenne en France était de 87% en 2018.

Infections à gonocoque et syphilis récente

  • Infections à gonocoque : augmentation du nombre de cas diagnostiqués en 2018
  • Syphilis : la majorité des diagnostics concernait des hommes ayant des relations sexuelles avec des hommes (HSH). L’usage des préservatifs demeurait faible parmi les cas signalés dans le cadre de ResIST.

Dépistage des IST (SNDS)

  • Syphilis : l’année 2018 signe un infléchissement en Pays de la Loire (observé au niveau national) du taux de dépistage de la syphilis (hommes et femmes). Cette tendance sera à confirmer les prochaines années.
  • Infections à Chlamydia trachomatis : le taux de dépistage a augmenté en 2018 chez les hommes et chez les femmes.

Prévention

  • Globalement la vente de préservatifs masculins est restée stable en 2018 par rapport à 2017 en Pays de la Loire