Coronavirus (COVID-19)

Chiffres clés, interviews d'experts, questions-réponses, outils de prévention...tout savoir sur le coronavirus (SARS-CoV-2), COVID-19, son évolution en France et dans le Monde, et l’action de Santé publique France

Mis à jour le 23 novembre 2020

L’épidémie de COVID-19 en France

Le point sur la situation (23 novembre 2020)

En France métropolitaine, la semaine 46 est marquée par une confirmation de la diminution de la circulation du SARS-CoV-2. Ce constat est attesté par la diminution pour la deuxième semaine des nombres de cas confirmés de SARS-CoV-2 tenant en compte les tests RT-PCR et les tests antigéniques, des taux de positivité des tests RT-PCR, des actes SOS Médecins pour COVID-19 ainsi que des nombres de passages aux urgences pour suspicion de COVID-19.

Les nombres de nouveaux cas hospitalisés et de nouvelles admissions en réanimation sont en diminution pour la première semaine. Les estimations des R effectif sont inférieures à 1 quel que soit le mode de calcul de cet indicateur. En semaine 46, aucune estimation régionale du R effectif n’est significativement supérieure à 1.

En semaine 26, les nombres de nouveaux décès en lien avec le SARS-CoV-2 semblent montrer une stabilisation qu’il conviendra de confirmer une fois les données consolidées.

Ces résultats sont encourageants quant à l’évolution de l’épidémie, mais il convient de maintenir les mesures en place afin d’éviter toute reprise, préserver le système de soins et poursuivre la prise en charge des patients non atteints de COVID-19. Ils suggèrent un effet du renforcement des mesures barrières et de distanciation sociale de ces dernières semaines (couvre-feux, puis confinement) et de la communication sur la situation épidémiologique alors très préoccupante depuis octobre. Ces événements ont pu avoir un effet positif sur l’adoption des mesures barrières par la population, car elles ont été beaucoup plus fréquemment adoptées au début du mois de novembre qu’en octobre. A noter que la santé mentale de la population s’est dégradée entre fin septembre et début novembre, avec une augmentation importante des états dépressifs.

L’adoption des mesures de prévention individuelles, associées aux mesures collectives, sont les seuls moyens permettant actuellement de freiner la circulation du virus SARS-CoV-2 et de réduire l’impact sur le système de soins et la mortalité. 

L’utilisation des outils numériques (TousAntiCovid) est également recommandée pour renforcer les mesures de contact-tracing et d’isolement rapide.

En savoir plus sur l’évolution du COVID-19 en France

La mission de Santé publique France

Les équipes de Santé publique France, au siège comme en région, se sont organisées pour surveiller et répondre à la crise engendrée par la propagation de la COVID-19 en France. Cette organisation s’est adaptée en fonction de l’évolution de la situation. 
Dans cette crise sanitaire mondiale, notre rôle est de mettre en place le système de surveillance le plus adapté, de développer des outils d’information et de prévention pour les professionnels de santé, la population et les publics les plus vulnérables, et d’animer la Réserve sanitaire pour répondre aux besoins de professionnels de santé sur tout le territoire. 
Parce que notre action est avant tout au service de la population et que notre volonté est d’informer en continu et en toute transparence, les indicateurs produits pour suivre l’évolution de l’épidémie de COVID-19 sont accessibles depuis l’observatoire cartographique Géodes et publiés, chaque semaine, dans les points épidémiologiques nationaux et régionaux disponibles sur le site internet. Productions scientifiques, veille documentaire et état des connaissances, résultats des enquêtes en population et chez les professionnels de santé, outils d’information (affiches, spots vidéo et audio), ressources pour les professionnels… sont mis à disposition de tous.

En savoir plus sur notre mobilisation

L’origine du coronavirus SARS-CoV-2

Il s’agit d’un nouveau coronavirus identifié en Chine en janvier 2020, nommé SARS-CoV-2, dont la maladie qui le caractérise s’appelle le COVID-19. Il appartient à une importante famille de virus infectant principalement les animaux qui provoque des infections chez l’Homme, le plus souvent associées à des rhumes et des syndromes grippaux bénins. Toutefois, deux coronavirus ont entrainé des épidémies graves chez l’Homme : le SRAS-CoV (Syndrome Respiratoire Aigu Sévère-Coronavirus) en 2002-2003 et le MERS-CoV (Middle East Respiratory Syndrome-Coronavirus) depuis 2012. Comme le SRAS-CoV et le MERS-CoV, le COVID-19 a une origine animale. La COVID-19 est très contagieuse et peut se transmettre de personne à personne, sans ressentir les symptômes la maladie.

Dernières actualités

Accès thématiques

Pour les scientifiques et professionnels de santé