Enquête NOYADES 2018

Mis à jour le 1 juillet 2019

Santé publique France, avec le soutien du ministère des Solidarités et de la Santé, du ministère de l’Intérieur, du ministère des Sports et du ministère de la Transition écologique et solidaire, réalise l’enquête NOYADES 2018, dont l’objectif est de recenser toutes les noyades ou quasi-noyades suivies d’une prise en charge hospitalière (passage aux services d’urgence ou hospitalisation) ou d’un décès. L’enquête NOYADES 2018 concernera toutes les noyades ou quasi-noyades survenues entre le 1er juin et le 30 septembre 2018 en France (territoire métropolitain et outre-mer).

Son objectif est de recueillir et d'analyser l’ensemble des noyades survenues en France quelle que soit l’intentionnalité : accidentelle, suicidaire, criminelle ou indéterminée, afin de guider les actions de prévention et de réglementation : recenser le nombre de noyés en tous lieux, décrire les caractéristiques des victimes et leur devenir, renseigner sur les circonstances de survenue de ces noyades.

Pour réaliser cette enquête, nous sollicitons, comme pour les enquêtes précédentes, la collaboration des secours organisés intervenant auprès des noyés, en particulier les Services départementaux d'incendie et de secours, la Brigade des Sapeurs-Pompiers de Paris, le Bataillon des Marins Pompiers de Marseille, les Services Interministériels de Défense et de Protection Civile, ainsi que les Services d’accueil aux urgences généraux et pédiatriques ainsi que les Services de réanimation pédiatrique des hôpitaux et cliniques, les SAMU-SMUR, la Société Nationale de Sauvetage en Mer, les Centres régionaux opérationnels de surveillance et de sauvetage et d’autres organismes.

Un questionnaire doit être rempli par les intervenants pour toute noyade ou quasi-noyade ayant fait l’objet d’une intervention des secours organisés. Le questionnaire doit être complété le jour même de la noyade par l’équipe d’intervention auprès du noyé et renvoyé sans délai (ou au plus tard dans les trois jours). En cas de doute sur le fait qu’une noyade aurait déjà fait l’objet ou pas d’un signalement par d’autres intervenants, il est recommandé de remplir à nouveau un questionnaire. Les doublons seront repérés par l’équipe chargée de l’enquête. Si un accident ou un décès paraît relever de causes multiples (exemple : malaise puis noyade, ou l’inverse), il faut remplir un questionnaire en précisant au mieux les circonstances de l’accident ou du décès.

Cette enquête a fait l’objet d’une autorisation de la Cnil. Dans la mesure du possible, les secours doivent informer la victime ou sa famille qu’une enquête est réalisée pour décrire les noyades et améliorer la prévention. La fiche d’information peut être distribuée aux personnes concernées pour contribuer à cette information.

Lien pour compléter le questionnaire en ligne : https://voozanoo.santepubliquefrance.fr/noyades2018

Les identifiants (login et mot de passe) ont été transmis par courrier aux services des personnes concernées.

À télécharger

vignette-questionnaire
2/07/2019

Questionnaire de l'enquête NOYADES 2018

vignette-affiche
2/07/2019

Affiche de l'enquête NOYADES 2018

vignette-repere-pour-votre-pratique
2/07/2019

Fiche d’information sur l’enquête NOYADES 2018

Enquête Noyades 2015

L'enquête Noyades 2015 est organisée par l'Institut de veille sanitaire avec le soutien de la Direction générale de la sécurité civile et de la gestion des crises du ministère de l'Intérieur, de la Direction de l’habitat, de l’urbanisme et des paysages du ministère du Logement, et la Direction des sports du ministère chargé des sports. Elle a lieu du 1er juin au 30 septembre 2015.
Son objectif est de recueillir et d'analyser les noyades survenues en France au cours des mois d'été 2015, afin de guider les actions de prévention et de réglementation : recenser le nombre de noyés en tous lieux, décrire les caractéristiques des victimes et leur devenir, renseigner sur les circonstances de survenue de ces noyades.

Pour toutes les noyades ou quasi-noyades, prises en charge par les secours et suivies d'une hospitalisation ou d'un décès, dans tous les départements entre le 1er juin et le 30 septembre 2015, un questionnaire sera complété.

Télécharger le questionnaire de l'enquête Noyades 2015

Télécharger l'affiche d'information de l'enquête Noyades 2015

Résultats définitifs

Résultats intermédiaires

Enquête Noyades 2012

L'enquête Noyades 2012 a été organisée par l'Institut de veille sanitaire en collaboration avec la Direction générale de la sécurité civile et de la gestion des crises du ministère de l'Intérieur. Elle a eu lieu du 1er juin au 30 septembre 2012.
Son objectif était de recueillir et d'analyser les noyades survenues en France au cours des mois d'été 2012, afin de guider les actions de prévention et de réglementation : recenser le nombre de noyés en tous lieux, décrire les caractéristiques des victimes et leur devenir, renseigner sur les circonstances de survenue de ces noyades.

Pour toutes les noyades ou quasi-noyades, prises en charge par les secours et suivies d'une hospitalisation ou d'un décès, dans tous les départements entre le 1er juin et le 30 septembre 2012, un questionnaire devait être complété.

Résultats définitifs

Résultats préliminaires

Enquête Noyades 2009

L’enquête Noyades 2009 est organisée par l’Institut de veille sanitaire en collaboration avec la Direction de la Sécurité civile du Ministère de l’Intérieur, de l’Outre-mer et des Collectivités territoriales et de l’Aménagement du Territoire. Elle a lieu du 1er juin au 30 septembre 2009.

Son objectif est de recueillir et d’analyser les noyades survenues en France au cours des mois d’été 2009, afin de guider les actions de prévention et de réglementation : recenser le nombre de noyés en tous lieux, décrire les caractéristiques des victimes et leur devenir, renseigner sur les circonstances de survenue de ces noyades.

Pour toutes les noyades ou quasi-noyades, prises en charge par les secours et suivies d’une hospitalisation ou d’un décès, dans tous les départements entre le 1er juin et le 30 septembre 2009, un questionnaire doit être complété.

Résultats définitifs de l’enquête noyades 2009 (1er juin au 30 septembre 2009)

Surveillance épidémiologique des noyades - Enquête noyades 2009, 1er juin - 30 septembre 2009. Rapport final et synthèse.

Résultats intermédiaires de l’enquête noyades 2009

Questionnaire

Enquête Noyades 2006

L’enquête noyades 2006 est organisée par l’Institut de veille sanitaire et la Direction de la défense et de la sécurité civiles du ministère de l’Intérieur et de l’Aménagement du Territoire. Elle a lieu du 1er juin au 30 septembre 2006.

Son objectif est de recueillir et d’analyser les noyades survenues en France au cours des mois d’été 2006, afin de guider les actions de prévention et de réglementation : recenser le nombre de noyés en tous lieux, décrire les caractéristiques des victimes et leur devenir, renseigner sur les circonstances de survenue de ces noyades.

Pour toutes les noyades ou quasi-noyades, prises en charge par les secours et suivies d’une hospitalisation ou d’un décès, un questionnaire doit être complété.

Résultats définitifs de l’enquête noyades 2006 (1er juin au 30 septembre 2006)

Résultats intermédiaires de l’enquête noyades 2006 (1er juin au 30 septembre 2006)

Communications

Protocole de l’enquête

Questionnaire

Enquête Noyades 2003

L'enquête NOYADES 2002 réalisée entre juin et septembre 2002 a fourni des résultats complets sur le nombre de noyades, les caractéristiques, le devenir des noyés, et les circonstances de survenue.
Il apparaît nécessaire de poursuivre ce recueil pour l'année 2003 pour assurer une surveillance épidémiologique des noyades les plus graves, c’est-à-dire celles qui ont entraîné un recours à des soins hospitaliers ou qui ont été suivies d'un décès.

L'enquête NOYADES 2003 est organisée par l'Institut de Veille Sanitaire (InVS) et la Direction de la Défense et de la Sécurité Civiles du Ministère de l’Intérieur, de la Sécurité Intérieure et des Libertés Locales.

Enquête Noyades 2002

En France, les noyades, suivies ou non de décès, constituent un problème important de santé publique car elles sont responsables de plus de 500 décès chaque année et parfois de graves séquelles.

L'enquête "NOYADES 2002" a été réalisée durant l'été 2002 par l'Institut de Veille Sanitaire et le Ministère de l'Intérieur, de la Sécurité intérieure et des Libertés locales. Elle est la première enquête française nationale couvrant l'ensemble des noyades survenues en piscines, en cours d'eau, en plans d'eau et en mer.

Elle a permis de déterminer le nombre de noyés, ayant nécessité l'intervention des secours organisés, en fonction des différents lieux de noyade. Les caractéristiques démographiques, le devenir des noyés et les circonstances de survenue de ces noyades ont été aussi analysées.

Cette enquête a recensé 315 noyades intentionnelles (suicide ou tentative de suicide) ou d'origine inconnue dont la moitié ont été suivies de décès.
L'étude des noyades accidentelles a constitué l'objectif principal de cette enquête. Nous avons enregistré 2826 noyades accidentelles dont 252 (8,9%) ont été suivies de décès.

Quarante-neuf pourcent des noyades accidentelles ont été observées chez les 6-24 ans et deux noyés sur trois étaient de sexe masculin.
La répartition par lieu de noyade a été la suivante : 121 noyades en piscine privée (dont 25 suivies de décès), 53 en piscine publique ou privée d'accès payant (dont 11 décès), 128 en cours d'eau (dont 75 décès), 96 en plan d'eau (dont 42 décès), 2388 en mer (dont 87 décès) et 37 noyades dans les autres lieux, tels que les baignoires (dont 11 décès).

Soixante-quinze pourcents des noyades en mer n'ont pas été suivies d'hospitalisation ni de décès grâce à l'intervention des personnes qui assurent la surveillance et les secours sur les plages.

Les caractéristiques démographiques des victimes et les circonstances de noyade sont apparues très différentes selon le lieu.
Soixante-deux pourcent des noyades en piscine privée et 73% des noyades dans les autres lieux, tels que les baignoires, se sont produites chez des enfants de moins de 6 ans, en raison d'un manque de surveillance (dans 53% des cas).
En piscine publique ou privée d'accès payant, 56% des noyés étaient des enfants ou des adolescents (6-19 ans) pour lesquels les circonstances les plus fréquentes ont été ne pas savoir nager et une conduite à risque.
En cours d'eau, 61% des noyades se sont produites chez des adultes (25-64 ans) liées pour plus d'un tiers d'entre elles à la consommation d'alcool.
En plan d'eau, 43% des noyés étaient des adultes (25-64 ans) pour lesquels un problème de santé (malaise, crise d'épilepsie) était en cause.
En mer, 50% des noyades suivies d'une hospitalisation ou d'un décès se sont produites chez des adultes de plus de 45 ans pour lesquels les circonstances les plus fréquentes ont été un problème de santé, les forts courants ou la baignade dans des zones interdites.

Cette enquête fournit des informations épidémiologiques qui pourront être utiles à tous les acteurs impliqués dans la prévention et la prise en charge des noyades.

Enquête Noyades 2001

Les noyades sont responsables de près de 600 décès chaque année en France. Les " quasi-noyades ", accidents du même type qui ne sont pas suivis d'un décès, entraînent parfois des séquelles très lourdes.

L'enquête NOYADES 2001 a été réalisée en France entre le 1er juin et le 30 septembre 2001, avec l'objectif principal d'améliorer la connaissance épidémiologique des noyades et de contribuer ainsi à leur prévention.

Sur la base du volontariat, des données ont été recueillies dans 28 départements, ce qui a permis de documenter 433 noyades au sens large, c'est-à-dire qu'elles aient été suivies ou non de décès (noyades ou quasi-noyades) :
44 noyades " intentionnelles " (suicides et tentatives de suicide, agressions), dont la moitié suivie de décès
389 noyades " non intentionnelles " (ou accidentelles), dont plus du tier suivi de décès

Cette enquête rend compte de la grande diversité des noyades, en particulier selon le lieu (piscines, mer, cours d'eau, lacs, etc.), les circonstances de survenue et les caractéristiques des personnes qui en sont victimes.