Surveillance épidémiologique des noyades accidentelles en France au cours de l'été 2003

Publié le 2 Mars 2004
Mis à jour le 10 septembre 2019

En France, les noyades constituent un problème important de santé publique car elles sont responsables de plus de 500 décès chaque année. Tous âges confondus, elles représentent le quatrième groupe de causes de décès par accident de la vie courante ; chez les enfants de moins de 15 ans, les noyades sont la deuxième cause de décès accidentel. Lorsqu'elles ne sont pas suivies de décès, elles laissent parfois de lourdes séquelles. Certaines noyades pourraient être évitées grâce à une meilleure connaissance épidémiologique des caractéristiques démographiques des victimes et des circonstances de survenue de ces accidents. L'Institut de veille sanitaire (InVS) et la Direction de la défense et de la sécurité civiles du ministère de l'Intérieur, de la Sécurité intérieure et des Libertés locales ont mis en place l'enquête NOYADES 2003, enquête épidémiologique couvrant l'ensemble des noyades survenues en France au cours de l'été 2003 : en piscine privée et publique, en cours et plan d'eau, en mer et dans les autres lieux (baignoire, bassin, etc.). Deux enquêtes ont été menées en 2001 et 2002, dont l'enquête NOYADES 2002 réalisée dans tous les départements français, qui incluait toutes les victimes de noyades, qu'elles soient suivies ou non d'une hospitalisation ou d'un décès.

Auteur : Ermanel C, Ricard C, Thelot B
Bulletin Epidémiologique Hebdomadaire, 2004, n°. 10, p. 37-40