Syphilis
Syphilis

Due à la bactérie Treponema Pallidum, la syphilis se transmet par voie sexuelle. Cette pathologie peut affecter tous les organes et avoir de graves conséquences si elle n’est pas dépistée et traitée.

Mis à jour le 01 décembre 2020

Syphilis : données

La surveillance de la syphilis permet de suivre l’évolution de cet enjeu de santé publique majeur.

Le taux de dépistage de la syphilis a augmenté entre 2017 et 2019, notamment chez les femmes de moins de 25 ans et les hommes de moins de 30 ans

En 2019, 2,6 millions de dépistages de syphilis ont été réalisés dans le secteur privé. La majorité des personnes dépistées pour la syphilis sont des femmes (67%), en raison du dépistage obligatoire au cours de la grossesse.

Le taux de dépistage est en augmentation (+22% par rapport à 2017). Il est de 47,2 pour 1 000 habitants âgés d’au moins 15 ans, plus élevé chez les femmes que chez les hommes (60,7 pour 1 000 vs 32,4 pour 1 000). Cette augmentation est plus importante chez les femmes âgées de moins de 25 ans (+35%) et chez les hommes âgés de moins de 30 ans (+43%), qui sont les deux classes d’âge ciblées par des recommandations de dépistage pour l’infection à Chlamydia trachomatis.

Un nombre de diagnostics de syphilis en légère diminution en 2019

Le nombre de diagnostics de syphilis récente déclaré en 2019 a diminué de 7% par rapport à 2018 (à sites constants), après une phase de stabilisation entre 2015 et 2018. Cette diminution est observée chez les HSH et chez les hommes hétérosexuels. Le nombre de cas chez les femmes est relativement stable sur la période 2017-2019.

92% des cas de syphilis déclarés en 2019 sont des hommes

Les hommes représentent 92% des cas de syphilis récente déclarés en 2019 par le réseau RésIST et les HSH 80%. L’âge médian au diagnostic est de 35 ans, plus élevé chez les hommes (HSH : 36 ans, hommes hétérosexuels : 35 ans) que chez les femmes (28 ans). 

En 2019, parmi les HSH, 89% sont nés en France et 11% à l’étranger. Ces proportions sont respectivement de 80% et 20% chez les hommes hétérosexuels, et de 83% et 17% chez les femmes.

Évolution du nombre de cas de syphilis récente selon l’orientation sexuelle, réseau RésIST, France, 2012-2019
Évolution du nombre de cas de syphilis récente selon l’orientation sexuelle, réseau RésIST, France, 2012-2019
Source : Santé publique France, réseau RésIST.

Le niveau de co-infection par le VIH reste très élevé

30% des patients diagnostiqués pour une syphilis récente en 2018 étaient co-infectés par le VIH. Ces co-infections sont plus fréquentes chez les HSH (32 % versus 14 % chez les hétérosexuels : p<10-3, reflétant une utilisation insuffisante du préservatif chez les HSH séropositifs.