Syphilis
Syphilis

Due à la bactérie Treponema Pallidum, la syphilis se transmet par voie sexuelle. Cette pathologie peut affecter tous les organes et avoir de graves conséquences si elle n’est pas dépistée et traitée.

Mis à jour le 30 juin 2019

Syphilis : données

La surveillance de la syphilis permet de suivre l’évolution de cet enjeu de santé publique majeur.

Une stabilisation de la syphilis entre 2015 et 2016

En 2016, le nombre de cas de syphilis récentes diagnostiqués majoritairement en centres gratuits d'information, de dépistage et de diagnostic (CeGIDD) reste élevé mais n’a pas augmenté par rapport à 2015, et ce quelle que soit l’orientation sexuelle. Ce phénomène s’explique peut-être par un retour des patients vers la médecine de ville depuis la disponibilité de l’extencilline. La stabilisation est observée en Ile-de-France et dans la plupart des régions hors Ile-de-France.

Le nombre de cas de syphilis récente notifiés chez les HSH n’augmente pas en 2016. Chez les hétérosexuels, malgré des effectifs relativement faibles, cette tendance à la stabilisation est aussi observée.

Évolution du nombre de cas de syphilis récente selon l’orientation sexuelle, réseau RésIST, France, 2000-2016
Évolution du nombre de cas de syphilis récente selon l’orientation sexuelle, réseau RésIST, France, 2000-2016
Évolution du nombre de cas de syphilis récente chez les hétérosexuels selon la région, réseau RésIST, France, 2000-2016
Évolution du nombre de cas de syphilis récente chez les hétérosexuels selon la région, réseau RésIST, France, 2000-2016

Les homme ayant des rapports sexuels avec des hommes plus à risque

Comme pour la population hétérosexuelle, les hommes ayant des rapports sexuels avec les hommes (HSH) n’ont pas vu le nombre de cas de syphilis augmenter en 2016. Cette population est particulièrement touchée par la syphilis. Les HSH représentent 81% des cas rapportés en 2016.

Distribution des cas de syphilis récente chez les HSH selon la région, réseau RésIST, France, 2016
Distribution des cas de syphilis récente chez les HSH selon la région, réseau RésIST, France, 2016

Les 20-49 ans les plus touchés

Que ce soit chez les HSH et ou les hommes hétérosexuels, les 20-49 ans représentent la classe d’âge la plus touchée (respectivement 80% et 71% de l’ensemble des cas), tandis que la majorité des femmes ont moins de 39 ans (72%). L’âge médian au diagnostic est de 37 ans chez les HSH, de 36 ans chez les hommes hétérosexuels et de 32 ans chez les femmes hétérosexuelles.

Distribution des cas de syphilis récente par classe d’âge selon l’orientation sexuelle, réseau RésIST, France, 2016
Distribution des cas de syphilis récente par classe d’âge selon l’orientation sexuelle, réseau RésIST, France, 2016

Le niveau de co-infection par le VIH reste très élevé

32% des patients diagnostiqués pour une syphilis récente en 2016 étaient co-infectés par le VIH. Ces co-infections sont plus fréquentes chez les HSH (36 % versus respectivement 14 % et 8 % chez les hommes et femmes hétérosexuels), reflétant une utilisation insuffisante du préservatif chez les HSH séropositifs.