Bulletin de santé publique VIH-IST. Décembre 2020.

Publié le 1 December 2020
Mis à jour le 01 décembre 2020

Points clés

Infection par le VIH

  • En 2019, 6,2 millions de sérologies VIH ont été réalisées par les laboratoires de biologie médicale. L’activité de dépistage du VIH a augmenté depuis 2014 (+10% sur l’ensemble de la période 2014-2018), et cette augmentation s’est accélérée en 2019 (+6% entre 2018 et 2019). Cette augmentation de l’activité de dépistage en 2019 s’est accompagnée d’une augmentation du nombre de sérologies confirmées positives (+6% sur 2018-2019). Le taux de positivité qui avait diminué entre 2014 et 2018, s’est ainsi stabilisé en 2019 à 1,9 pour mille sérologies.
  • Les hommes ayant des rapports sexuels avec les hommes (HSH) et les hétérosexuel(le)s né(e)s à l’étranger restent les 2 groupes les plus touchés et représentent respectivement 43% et 37% des découvertes de séropositivité déclarées entre janvier 2019 et septembre 2020. Les hétérosexuel(le)s né(e)s en France représentent 14% du total des cas, les personnes usagères de drogues injectables (UDI) 2% et les personnes transgenres contaminées par rapports sexuels 2%.

Syphilis

  • En 2019, 2,6 millions de dépistages de la syphilis ont été réalisés par les laboratoires du secteur privé, soit une augmentation de 22% par rapport à 2017.
  • Le nombre de diagnostics de syphilis récente (< 1 an) rapporté dans le réseau de cliniciens RésIST, qui était stable entre 2016 et 2018, a diminué de 7% en 2019. Cette diminution est observée chez les HSH et les hommes hétérosexuels.
  • Comme les années précédentes, les personnes diagnostiquées en 2019 pour une syphilis récente, au sein du réseau, sont principalement des HSH (79%).

Infection à gonocoque

  • En 2019, 2,2 millions de dépistages du gonocoque ont été réalisés par les laboratoires privés, soit une augmentation de 58% par rapport à 2017.
  • Le nombre de diagnostics d’infection à gonocoque rapporté par le réseau RésIST continue à augmenter en 2019 (+21%) par rapport à 2017.
  • Cette augmentation s’observe chez les HSH (+29%), tandis qu’une faible diminution est observée chez les hétérosexuel(le)s (-4%).
  • Les personnes diagnostiquées pour une gonococcie en 2019 au sein du réseau sont majoritairement des HSH (74%).

Infection à Chlamydia trachomatis

  • En 2019, 2,5 millions de dépistages d’infection à Chlamydia trachomatis (Ct) ont été réalisés par le secteur privé, soit une augmentation de 20% par rapport à 2017.
  • Le nombre de diagnostics d’infection à Ct en secteur privé a augmenté de 29% entre 2017 et 2019.

Impact de la pandémie à SARS-CoV-2 sur le dépistage du VIH et des IST bactériennes

La pandémie à SARS-CoV-2 a fortement impacté l’activité de dépistage en 2020. Une diminution du nombre de dépistages de près de 60% a été observée entre février et avril 2020, aussi bien pour le VIH que pour les IST bactériennes.