Enquête nationale sur la santé mentale des jeunes enfants

Au printemps 2022, Santé publique France lancera, avec l’appui des ministères chargés de la Santé et de l’Education nationale et des acteurs agissant auprès des enfants et des jeunes, une enquête visant à produire des indicateurs de santé mentale chez les enfants de 3 à 11 ans en France métropolitaine et dans les DROM.

Mis à jour le 04 mai 2021

Une enquête pérenne pour suivre dans le temps la santé mentale des enfants de moins de 11 ans

La crise liée à la pandémie de Covid-19 a fait émerger un besoin et une demande forte tant des professionnels, que des parents et des jeunes, d’accompagnement, de prise en charge et de prévention des troubles de la santé mentale chez les enfants et les jeunes. Par ailleurs, des études menées par Santé publique France auprès des services d’urgence confirment un plus grand nombre de recours à ces services pour des troubles psychologiques survenus chez les enfants et adolescents. C’est dans ce contexte que le Président de la République a annoncé le lancement d'une enquête nationale sur la santé mentale des jeunes et des enfants. Ainsi, une enquête sur la santé mentale des enfants de moins de 11 ans, pour lesquels les données sont manquantes ou très parcellaires, est mise en place. Cette enquête permettra de compléter les dispositifs de surveillance en santé mentale existants chez les jeunes âgés de 11 à 18 ans, pour l’aide à la décision afin d’améliorer l’environnement et les milieux de vie dans une perspective de bien-être nécessaire à l’apprentissage et le devenir adulte des enfants et des jeunes.

Cette enquête s’insère dans un dispositif plus global de surveillance de la santé des enfants et des jeunes intégrant un baromètre de suivi d’indicateurs épidémiologiques, un suivi récurrent de la santé des adolescents par le biais d'études ponctuelles (par exemple l'étude Conféado), ainsi que des analyses à partir des bases de données médico-administratives, permettant d’assoir le socle scientifique des campagnes de prévention et d’aide en lien avec les professionnels du secteur.

Objectifs 

Cette enquête pérenne sur la santé mentale des enfants permettra de mesurer et suivre dans le temps l’état de santé mentale chez les enfants pour décrire les différentes dimensions de la santé mentale, identifier les circonstances, les déterminants, l’impact sur le bien-être ou la qualité de vie. 
Plus concrètement, il s’agit ici de produire des indicateurs de santé mentale chez les enfants de 3 à 11 ans en France métropolitaine et dans les DROM afin : 

  • d’estimer la prévalence des indicateurs de santé mentale positive ou « bien-être », équivalent de la qualité de vie ;
  • d’estimer la prévalence des différents troubles de santé mentale y compris les troubles des apprentissages ;
  • de décrire les facteurs de risque et protecteurs associés, y compris les déterminants sociaux ;
  • d’évaluer le retentissement de ces troubles sur d’autres domaines en lien avec la santé 

Cette enquête contribue à appuyer les acteurs et les pouvoirs publics dans leur stratégie de prévention et de prise en charge dans une perspective de bien-être nécessaire à l’apprentissage et le devenir adulte des enfants et des jeunes.

Population étudiée

L’étude inclura les enfants scolarisés dans l’enseignement primaire (de la PSM au CM2), des établissements publics et privés sous contrat de l’enseignement scolaire, en France métropolitaine et les DROM. Elle portera donc sur la santé mentale des enfants scolarisés en milieu ordinaire. Les problèmes les plus handicapants, comme les déficiences et les troubles graves du développement (par exemple l’autisme et les psychoses infantiles) sont exclus de son champ d’investigation et sont étudiés à travers d’autres systèmes de surveillance.  

Calendrier de lancement de l'enquête

L’étude sera lancée au printemps 2022 pour apporter rapidement des données sur la santé mentale des enfants en post crise immédiate.

Dans un premier temps, des éditions à 2 ou 3 ans d’intervalle permettront de suivre l’évolution en post crise sur l’ensemble des classes d’âge considérées. Dans une perspective à long terme, la fréquence sera discutée entre les partenaires de l’étude et devra tenir compte des objectifs, de la faisabilité, des synergies à développer avec les dispositifs existants et des coûts.

Deux instances de gouvernance

L’élaboration, la mise en œuvre et les analyses des résultats de cette enquête s’appuie sur deux instances de gouvernance.

Un comité scientifique

Ce comité a pour mission de préciser les objectifs, le cadre méthodologique, et la synergie avec les enquêtes existantes. composé de pédopsychiatres, psychologues, médecins et spécialistes du développement de l’enfant, des troubles des apprentissages, épidémiologistes, statisticiens, spécialistes des sciences de l’éducation et des sciences sociales... 

Listes des membres

ALBERTI Corinne, CACHIA Arnaud, DELORME Richard, DES PORTES DE LA FOSSE Vincent, DE STEFANO Carla, FALISSARD Bruno, GALERA Cédric, GAUGUE Justine, GINDT-DUCROS Agnès, GODEAU Emmanuelle, GRAS-LE GUEN Christèle, HAAG Pascale, HENCKES Nicolas, HURON Caroline, LAZIMI Gilles, MARINOPOULOS Sophie, MELCHIOR Maria, OPPENCHAIM Nicolas, RAMUS Franck, THIERRY Xavier, VALLEJO-GOMEZ Nelson.

Un comité de pilotage

Ce comité s’assurera de la cohérence des objectifs de l’enquête avec les attendus pour l’aide à la décision des politiques publiques en matière de prévention, et de prise en charge des troubles de la santé mentale des enfants et des jeunes ; et des bonnes conditions de réalisation de l’étude. Il sera composé de représentants du Ministère de la santé (Direction Générale de la Santé DGS, Direction de la recherche, des études, de l'évaluation et des statistiques DREES), et associera le Ministère de l’éducation nationale (Direction générale de l'enseignement scolaire -DGESCO), ainsi que des représentants de la société civile, en particulier les associations de parents d’élèves et des représentants des enseignants.