Point épidémiologique COVID-19 du 2 décembre 2021 : forte progression du SARS-CoV-2 et augmentation marquée des indicateurs hospitaliers

En semaine 47 (du 22 au 28 novembre 2021), la circulation du SARS-CoV-2 a fortement progressé sur le territoire métropolitain et l’augmentation des nouvelles hospitalisations et admissions en soins critiques s’est de nouveau accentuée. Au niveau national, le taux d’incidence atteignait 311 cas pour 100 000 habitants et dépassait 600 chez les 6-10 ans. La majorité des régions métropolitaines avait un taux d’incidence supérieur à 300 cas pour 100 000.

Publié le 3 décembre 2021

Au 03 décembre à 8h00, le variant Omicron a été détecté dans neuf prélèvements. A La Réunion, le taux d’incidence était toujours en augmentation. Au 30 novembre, 75,8% de la population totale était complètement vaccinée. Parmi les personnes de 65 ans et plus, 42,9% avaient reçu une dose de rappel. Dans le contexte actuel de forte circulation virale, le dépistage, l’isolement rapide dès les premiers symptômes ou en cas de test positif et le contact-tracing demeurent essentiels pour ralentir la transmission du virus. La vaccination et la dose de rappel, ainsi qu’une adhésion rigoureuse à l’ensemble des mesures barrières, dont l’aération des lieux clos, restent également primordiales pour limiter la propagation du SARS-CoV-2 et préserver le système de soins.

Forte augmentation du taux d’incidence, près de 30 000 cas diagnostiqués en moyenne par jour

Au niveau national, le taux d’incidence a de nouveau fortement augmenté en semaine 47 et atteignait 311 cas pour 100 000 habitants (versus 194 en semaine 46, soit +61%). Le taux d’incidence est en forte augmentation dans toutes les classes d’âge. Il dépassait 300 chez les moins de 50 ans et atteignait 421 (+56%) chez les 30-39 ans. Les plus fortes hausses étaient observées chez les 0-9 ans (389, +85%) et les 10-19 ans (344, +76%). Parmi eux, les élèves de primaire (6-10 ans) avaient un taux d’incidence particulièrement élevé à 663 (+92%), associé à un très fort taux de dépistage (13 199, +65%) et à un taux de positivité des tests de 5,0% (+0,7 point). Sur l’ensemble de la population, le taux de dépistage a fortement progressé en S47 (5 418/100 000, +37%). Le taux de positivité atteignait quant à lui 5,7% (+0,8 point).

  • En France métropolitaine, le taux d’incidence dépassait les 300 pour 100 000 habitants dans 9 régions. Les taux les plus élevés étaient observés en Provence-Alpes-Côte d’Azur (417, +71%), Auvergne Rhône-Alpes (392, +80%) et Corse (386, +26%). Seule la Normandie gardait un taux inférieur à 200 (179, +49%).
  • En Outre-mer, le taux d’incidence était toujours en hausse à la Réunion (254, +14%) et en Guyane (89, +14%). En Martinique, le taux d’incidence restait élevé malgré la baisse très importante du dépistage en lien avec les mouvements sociaux.

Hausse marquée des indicateurs hospitaliers

Au niveau national, le nombre de nouvelles hospitalisations était en forte hausse (4 212, +35%) tout comme les admissions en soins critiques (967, +37%) (données non consolidées). Les taux hebdomadaires de nouvelles hospitalisations et de nouvelles admissions en soins critiques étaient en hausse dans toutes les classes d’âges, avec une augmentation plus importante observée chez les personnes âgées de 30 à 80 ans pour les admissions en soins critiques. Chez les plus de 70 ans, ces taux étaient supérieurs à ceux observés au pic de la quatrième vague dans ces classes d’âge. Au 30 novembre, 10 310 patients COVID-19 étaient hospitalisés, dont 1 837 en soins critiques. En S47, on recensait 440 décès à l’hôpital au niveau national (+36% par rapport à S46 ; données de S47 non consolidées).

  • En France métropolitaine, les taux de nouvelles hospitalisations et de nouvelles admissions en soins critiques étaient en hausse sur l’ensemble du territoire, excepté en Centre-Val de Loire où ils étaient stables et en Pays de la Loire où les admissions en soins critiques ont baissé. Les taux les plus élevés étaient observés en Provence-Alpes Côte d’Azur et Corse.
  • En Outre-mer, les taux de nouvelles hospitalisations restaient les plus élevés en Martinique. Ils étaient en hausse en Guyane et stables à La Réunion.

Variants : circulation quasi-exclusive de Delta, 9 cas d’Omicron détectés au 03/12/2021 8h00

La mutation L452R (portée principalement par le variant Delta) était détectée dans 96,8% des prélèvements positifs criblés en S47 (vs 96,7% en S46). Les données de séquençage confirment la quasi-exclusivité du variant Delta, identifié dans 99,7% des séquences interprétables en France métropolitaine lors de l’enquête Flash de la semaine 44 (du 1er au 05/11) et 99,8% lors de l’enquête de la semaine 45 (du 08 au 10/11, données non consolidées).

En Outre-mer, Delta représentait plus de 99% des séquences interprétables lors des enquêtes Flash des semaines 43 (du 25 et 29/10), 44 (du 1er au 05/11) et 45 (du 08 au 12/11, données non consolidées). Le variant Delta est aussi largement dominant à l'échelle internationale (99% des 272 851 prélèvements séquencés au cours du mois de novembre, d’après la base de données internationale GISAID).

Que sait-on du variant Omicron en France au 3 décembre 2021 ?

Le variant Omicron (21K, B.1.1.529) a été classé VOC par l’OMS le 26 novembre et fait l’objet d’une surveillance renforcée en France. Il possède un nombre très important de mutations par rapport aux autres variants, ce qui rend difficile les extrapolations sur ses caractéristiques. La majorité des cas séquencés à ce jour proviennent d’Afrique du Sud. Des cas importés, pour la plupart associés à un voyage en Afrique du Sud, ont été rapportés en Europe et dans le reste du monde. En France, au 03 décembre 2021 à 8h00, 9 cas ont été détectés par les laboratoires du consortium EMERGEN.

Plus de 75% de la population totale complètement vaccinée

Le 30 novembre 2021, l’estimation de la couverture vaccinale à partir de Vaccin Covid était de 77,4% pour au moins une dose, de 75,8% pour une vaccination complète et de 12,2% pour la dose de rappel. Parmi les 12 ans et plus, 89,9% avaient reçu au moins une dose et 88,0% étaient complètement vaccinés. Chez les 65 ans et plus, la couverture vaccinale de la dose de rappel s’élevait à 42,9% (+7,4 points par rapport à S46). Cet indicateur correspond au ratio entre le nombre de personnes vaccinées par une dose de rappel et la population de cette tranche d’âge : il est le reflet du niveau de protection dans cette population. Par ailleurs, il est estimé que 78,5% (+5,2 points par rapport à S46) des personnes âgées de 65 ans et plus éligibles à la dose de rappel au 30 novembre 2021 l’avaient effectivement reçue. Ceci permet de suivre la dynamique de la campagne de rappel pour les personnes pouvant en bénéficier, en tenant compte qu’un délai est nécessaire avant ce rappel.

Au 30 novembre, 94,0% des résidents en Ehpad (établissements d’hébergement pour personnes âgées dépendantes) ou USLD (unité de soins de longue durée) avaient reçu au moins une dose de vaccin, 92,6% étaient complètement vaccinés et 58,2% avaient reçu une dose de rappel.

Statut vaccinal des cas graves de Covid-19

Depuis le 30 août 2021, date de reprise de la surveillance des cas graves de COVID-19 en réanimation sur tout le territoire, un total de 1 011 patients a été rapporté par les services participants en France métropolitaine. Dans le cadre de cette surveillance, des données permettant de déterminer le statut vaccinal des patients sont recueillies auprès des réanimateurs.

Entre le 1er septembre et le 30 novembre, 76% des patients de moins de 65 ans hospitalisés en réanimation n’étaient pas vaccinés, ou l’étaient incomplètement. Parmi les patients de plus de 65 ans hospitalisés en réanimation, 34% étaient vaccinés, mais ceux qui avaient reçu une dose de rappel ne représentaient que 1,4% des cas.

Avertissement : A compter de la semaine prochaine, les données de couvertures vaccinales jusqu’à présent calculées en tenant compte des lieux de vaccination seront désormais exprimées en tenant compte du lieu de résidence des personnes vaccinées. Cette modification entraine un arrêt temporaire de la publication de ces indicateurs à l’échelle régionale et départementale. La reprise de la publication est prévue dans quelques jours avec un historique reconstitué depuis le début de la campagne de vaccination.

Découvrez le nouveau tableau de bord : InfoCovidFrance
Chiffres clés et évolution de la COVID-19 en France et dans le monde

A lire aussi

COVID-19 : point épidémiologique du 2 décembre 2021

En savoir plus
a lire aussi

Communiqué de presse

Télécharger(pdf - 220.74 Ko)

Restez informés sur l'épidémie de COVID-19, France et Monde

Points de situation, questions-réponses, interviews d'experts... tout savoir sur l’infection au nouveau coronavirus (SARS-CoV-2), COVID-19, en France et dans le Monde

Coronavirus : circulation des variants du SARS-CoV-2

De nombreux variants du SARS-CoV-2 circulent en France et de nouveaux variants porteurs de mutations sont régulièrement identifiés. Comment sont-ils surveillés et classifiés...