Réduire la stigmatisation des personnes souffrant de troubles psychiques par une campagne de communication ? Une synthèse de la littérature.

Publié le 1 Mars 2013
Mis à jour le 5 juillet 2019

La lutte contre la stigmatisation des personnes souffrant de troubles psychiques représente un axe majeur des politiques publiques dans le domaine de la santé mentale. Au niveau international, de nombreux programmes de déstigmatisation destinés au grand public ont été développés ces dernières années (campagnes de communication généralistes ou plus ciblées). Cependant, peu de recherches évaluatives ont été réalisées dans le domaine. Les quelques études portant sur les campagnes de communication n'ont pas pu montrer d'effets significatifs. Les campagnes généralistes et ponctuelles sont largement remises en question, et un certain nombre de problèmes se posent dès l'élaboration stratégique de ces actions : absence de définition opérationnelle de la stigmatisation, limites ambiguës entre préjugés stigmatisants et faits avérés, objectifs des programmes flous et imprécis, motivations ambivalentes des porteurs des actions, non-évaluation du poids et des conséquences effectives de la stigmatisation dans le vécu des personnes souffrant de troubles psychiques... Enfin, l'appartenance des actions anti-stigma au champ de la réhabilitation est aussi rappelée.[résumé auteur]

Auteur : Lamboy B., Saias T.
Annales médico-psychologiques, 2013, vol. 171, n°. 2, p. 77-82