La surveillance et l'observation en santé environnementale en Île-de-France : complémentarité de la Cire et de l'ORS.

Publié le 22 Juin 2009
Mis à jour le 3 septembre 2019

Les caractéristiques de la région Île-de-France, sa forte urbanisation génèrent des nuisances dues notamment au bruit et à la pollution et suscitent des interrogations sur leurs effets sanitaires. Disposer d'une information continue tant sur les expositions et leur nature que sur leur impact sur la qualité de vie et sur la santé des Franciliens est dès lors primordial. L'objectif est de montrer comment deux structures "généralistes" de surveillance en santé, telles que l'ORS (l'Observatoire régional de santé d'Île-de-France) et la Cire (Cellule interrégionale en épidémiologie) ont su développer régionalement des compétences complémentaires et spécifiques dans le domaine de la surveillance des effets sanitaires sur l'environnement. La genèse et l'histoire de ces structures ainsi que l'analyse du contenu de leurs activités montrent un développement progressif de leurs compétences dans un calendrier et des domaines complémentaires. La Cire étudie les situations spécifiques, localisées, " à chaud" des problématiques santé environnement, l'ORS en dresse le cadre général, leur importance dans la région et leurs évolutions à plus long terme. La structuration encore partielle de la surveillance et de la veille en santé environnement dans la région doit se poursuivre, notamment en renforçant et en formalisant les complémentarités de ces deux organismes.(R.A.)

Auteur : Gremy I
Bulletin Epidémiologique Hebdomadaire, 2009, n°. 27-28, p. 299-301