Cas groupés de cancers pédiatriques communes de Loire-Atlantique

Mis à jour le 16 Décembre 2019

Entre 2015 et 2019, plusieurs cancers pédiatriques ont été signalés sur le secteur de plusieurs communes : Sainte-Pazanne, St-Hilaire-de-Chaléons, St-Mars-de-Coutais et Rouans.

Une première enquête a été menée en 2017 par les autorités sanitaires, confirmant un excès de leucémies diagnostiquées sur une période de 2 ans chez  les enfants de moins de 15 ans, par rapport aux cas attendus. L’analyse des facteurs de risque environnementaux avait identifié 4 pistes potentielles qui n’avaient pu être exclues et n’avait pas conclu à une cause commune aux cas signalés.

Suite au signalement en février 2019 de trois cas de cancers supplémentaires (un enfant et 2 jeunes adultes) dont un sur le secteur de Sainte-Pazanne (44), l’ARS Pays de la Loire a saisi Santé publique France le 28 mars 2019 pour mener des investigations au regard des nouveaux signalements.

Parallèlement, un Collectif a été créé à l’initiative de parents. Il réunit 30 personnes vivant sur les quatre communes concernées par les cancers pédiatriques.

Un comité de suivi a été constitué à Nantes en mai 2019 par l’ARS Pays de Loire en lien avec Santé publique France, afin de partager les informations sur les études et les actions menées par les différents opérateurs. Ce comité réunit les professionnels de l’ARS, de Santé publique France et des autres services déconcentrés de l’Etat concernés (Préfecture, Direction régionale de l’environnement, de l’aménagement et du logement (DREAL)), les élus locaux, les représentants scolaires, des professionnels de santé, des représentants du Collectif et d’une association de riverains. L’ARS et Santé publique France mettent en œuvre des temps d’échange et de dialogue avec la société civile via ce comité de suivi, mais aussi par l’intermédiaire de réunions publiques. Ce comité est présidé par le Professeur Jacques Dubin, cancérologue, chirurgien maxillo-facial et ORL.

Pour répondre à la saisine et concevoir ses enquêtes, Santé publique France a mis en place un comité technique réunissant l’ensemble des expertises de l’agence. Elle s’appuie également sur des experts extérieurs à l’Agence,  du service d’onco-pédiatre du CHU de Nantes, du Registre des tumeurs de Loire-Atlantique et Vendée et du Registre national des cancers de l’enfant (Inserm).

Plusieurs enquêtes ont été lancées en 2019 par Santé publique France :

  • Une investigation épidémiologique pour identifier une possible source d’exposition locale commune à ces cancers d’enfant signalés.
  • Une enquête de contexte local pour identifier l’ensemble des préoccupations et questionnements des différentes parties prenantes ainsi que les actions développées par ces acteurs.

L’ARS Pays de Loire a par ailleurs mené des investigations environnementales destinées à rapidement « lever des doutes » sur certaines expositions à partir d’un cahier des charges élaboré avec Santé publique France. A cette fin, Santé publique France s’est assuré l’attache d’experts extérieurs à l’Agence afin d’intégrer en vue de cette levée de doute l’ensemble des nuisances. L’ARS a quant à elle pris l’attache de l’IRSN sur la question des expositions au radon. Pour en savoir plus : https://www.pays-de-la-loire.ars.sante.fr/investigations-sur-lexces-de-cas-de-cancers-pediatriques-sur-le-secteur-de-ste-pazanne

En savoir plus

article 10/10/2019

Questions-réponses des cancers pédiatriques à Sainte-Pazanne

bulletin régional

Regroupement de cancers pédiatriques dans plusieurs communes de Loire-Atlantique. Point au 29 novembre 2019.

vignette-questionnaire
9/12/2019

Questionnaire Familles