Etude Maydia 2008. Etude de la prévalence et des caractéristiques du diabète en population générale à Mayotte

Publié le 1 December 2009
Mis à jour le 5 juillet 2019

La prévalence du diabète est estimée à 4,9 % en France métropolitaine, mais est 2 à 3 fois supérieure dans les départements français d'outre-mer. Mayotte est une collectivité territoriale française, pour laquelle on ne dispose pas d'estimation du diabète, et qui a vécu une transition socio-économique récente entraînant une modification des modes de vie. Une étude transversale en population générale à Mayotte a été réalisée en 2008, afin d'estimer la prévalence du diabète et des facteurs de risque cardio-vasculaires. Un échantillon aléatoire de 1 200 personnes âgées entre 30 et 69 ans a été dépisté à domicile en réalisant une mesure de la glycémie et de l'hémoglobine glyquée sur sang capillaire, ainsi que des mesures anthropométriques et deux mesures de pression artérielle. Les personnes diabétiques connues, celles ayant une glycémie capillaire supérieure à 1 g/l à jeun ou supérieure à 1,4 g/l non à jeun ou une hémoglobine glyquée supérieure à 6 %, ainsi qu'un sous-groupe de témoins sans anomalie glycémique, ont été convoqués au centre santé le plus proche de leur domicile pour une confirmation du diagnostic sur sang veineux.La prévalence du diabète s'élevait à 10,5 % [8,2-13,4]. La prévalence augmentait avec l'âge, de 3 % entre 30-39 ans à 26 % entre 60-69 ans. Plus d'1 personne sur 2 ignorait qu'elle était diabétique, et l'équilibre glycémique n'était pas atteint (HbA1c >7 %) pour la moitié des diabétiques déjà connus qui suivaient un traitement. Les fréquences de l'hyperglycémie modérée à jeun seule et de l'intolérance au glucose seule étaient estimées respectivement à 1,5 % et 10,4 %, et le syndrome métabolique à 31 % (NCEP ATP III) ou 39 % (IDF). Le surpoids (IMC 25-29 kg/m2) concernait 35 % des hommes et 32 % des femmes, et l'obésité (IMC=30 kg/m2) 17 % des hommes et 47 % des femmes. Une pression artérielle =140/90 mmHg ou une hypertension connue était retrouvée chez 44 % des personnes. Plus de 2 personnes sur 3 ignoraient qu'elles étaient hypertendues. La prévalence du diabète à Mayotte se situe entre celles de la France métropolitaine et de la Réunion, ce qui laisse craindre une augmentation importante dans le futur compte tenu de la prévalence élevée de l'obésité, en particulier chez les femmes. La mise en place d'actions de prévention contre l'obésité et le diabète, ainsi que le dépistage de l'ensemble des facteurs de risques, cardio-vasculaires et l'amélioration des conditions de prise en charge, est recommandée. (R.A.)

Auteur : Solet JL, Baroux N
Année de publication : 2009
Pages : 86 p.