Health impact assessment of cyclone Bejisa in Reunion Island (France) using syndromic surveillance

Publié le 1 Avril 2015
Mis à jour le 10 septembre 2019

Introduction: on January 2, 2014, Cyclone Bejisa struck Reunion Island (France). This storm led to major material damages, such as power outages, disturbance of drinking water systems, road closures, and the evacuation of residents. In this context, the Regional Office of French Institute for Public Health Surveillance in Indian Ocean (Cire OI) set up an epidemiological surveillance in order to describe short-term health effects of the cyclone. Methods: the assessment of the health impact was based mainly on a syndromic surveillance system, including the activity of all emergency departments (EDs) and the Emergency Medical Service (EMS) of the island. From these data, several health indicators were collected and analyzed daily and weekly. To complete this assessment, all medical charts recorded in the EDs of Reunion Island from January 2, 2014 through January 5, 2014 were reviewed in order to identify visits directly and indirectly related to the cyclone, and to determine mechanisms of injuries. Results: the number of calls to the EMS peaked the day of the cyclone, and the number of ED visits increased markedly over the next two days. At the same time, a significant increase in visits for trauma, burns, and carbon monoxide poisoning was detected in all EDs. Among 1,748 medical records reviewed, eight visits were directly related to the cyclone and 208 were indirectly related. For trauma, the main mechanisms of injury were falls and injuries by machinery or tools during the clean-up and repair works. Due to prolonged power outages, several patients were hospitalized: some to assure continuity of care, others to take care of an exacerbation of a chronic disease. An increase in leptospirosis cases linked to post-cyclone clean-up was observed two weeks after the cyclone. Conclusion: information based on the syndromic surveillance system allowed the authors to assess rapidly the health impact of Cyclone Bejisa in Reunion Island; however, an underestimation of this impact was still possible. In the near future, several lines of work will be planned by the authors in order to improve the assessment. Traduction du résumé : Le 2 janvier 2014, le cyclone Bejisa a frappé île de la Réunion (France). Cette tempête a engendré des dégâts matériels considérables, tels que des pannes de courant, la perturbation des systèmes d'approvisionnement en eau potable, la fermeture des routes et l'évacuation des habitants. Dans ce contexte, la Cellule de l'Institut de veille sanitaire en région Océan Indien (Cire OI) a mis en place une surveillance épidémiologique afin de décrire les effets à court terme du cyclone sur la santé. L'évaluation de l'impact sur la santé était principalement basée sur un système de surveillance syndromique, y compris l'activité de tous les services d'urgence (SU) et le Service médical d'urgence (SMU) de l'île. Les données recueillies ont permis d'identifier plusieurs indicateurs de santé qui ont été collectés et analysés sur une base quotidienne et hebdomadaire. Pour réaliser cette évaluation, tous les dossiers médicaux enregistrés dans les SU de l'île de la Réunion du 2 au 5 janvier 2014 ont été examinés afin d'identifier les visites qui étaient, directement et indirectement, liées au cyclone, et de déterminer les mécanismes de blessures. Le nombre d'appels aux services d'urgence a culminé le jour du cyclone, et le nombre de visites aux urgences ont nettement augmenté au cours des deux prochains jours. Dans le même temps, une augmentation significative du nombre de consultations pour traumatismes, brûlures et intoxications au monoxyde de carbone a été détectée dans tous les services d'urgence. Parmi les 1 748 dossiers médicaux examinés, huit consultations étaient directement liées au cyclone et 208 y étaient indirectement liées. Les principaux mécanismes de blessures en cas de traumatisme étaient les chutes et les blessures par des machines ou des outils pendant les travaux de nettoyage et de réparation. En raison de pannes de courant prolongées, plusieurs patients ont été hospitalisés : certains pour assurer la continuité des soins, d'autres pour soigner l'aggravation d'une maladie chronique. Une augmentation des cas de leptospirose liés au nettoyage suivant le cyclone a été observée deux semaines après le cyclone. Les informations basées sur le système de surveillance syndromique ont permis aux auteurs d'évaluer rapidement l'impact sanitaire du cyclone Bejisa à la Réunion, même si une sous-estimation de cet impact était encore possible. Dans un avenir proche, plusieurs axes de travail seront planifiés par les auteurs afin d'améliorer leur évaluation. (Traduction effectuée par la Cellule de valorisation Editoriale - CeVE - de l'InVS)

Auteur : Vilain P, Pages F, Combes X, Marianne dit Cassou PJ, Mougin Damour K, Jacques Antoine Y, Filleul L
Prehospital and Disaster Medicine, 2015, vol. 30, n°. 2, p. 137-44