Dépistage du saturnisme dans la commune de Saint-Laurent-le-Minier (Gard), mai 2005

Publié le 1 Février 2006
Mis à jour le 5 juillet 2019

La commune de Saint-Laurent le Minier dans le Gard a été le siège d'une importante activité minière depuis l'Antiquité. Cette activité a cessé en 1995. Une étude simplifiée des risques réalisée par la mairie a mis en évidence en 2005 des niveaux de pollution des sols très élevés en particulier au niveau du hameau de la Papeterie construit sur une friche industrielle. Parmi les polluants mis en évidence, les concentrations en plomb mesurées représentaient 25 à 150 fois les valeurs cibles de concentration dans les sols. Des mesures relatives à l'interdiction de commercialisation des produits de l'agriculture, à la non consommation des produits des jardins potagers ont été décidées et une campagne de dépistage du saturnisme auprès des enfants, des femmes enceintes et allaitantes a été mise en oeuvre dans la commune. Dans le même temps des études environnementales complémentaires étaient réalisées. Quarante et un enfants de 6 mois à 18 ans soit 56 % des enfants concernés et trois femmes enceintes ou allaitantes ont participé à la campagne de dépistage. Une plombémie supérieure à 100 ug/l a été mise en é vidence chez deux enfants. 14 % des enfants dépistés présentaient une plombémie comprise entre 10 et 99 ug/l et 80 % une plombémie inférieure à 10 ug/l. Aucun cas de saturnisme n'a été mis en évidence chez les femmes enceintes ou allaitantes. Les enfants présentant une plombémie supérieure à 100 ug/l ont pu bénéficier d'un suivi médical et une enquête réalisée à domicile a permis de mieux caractériser leurs expositions (poussières et alimentation par des fruits et légumes du jardin). L'analyse des résultats de plombémie des enfants résidant au hameau de la Papeterie a confirmé le niveau élevé de pollution de ce site et une opération de dépollution a été décidée sur cette zone. Des recommandations ont été faites en direction des familles et des médecins du secteur pour que les enfants résidant dans la commune et n'ayant pas participé au dépistage puissent bénéficier d'un contrôle de leur plombémie. Les mesures relatives à la non consommation des produits du jardin et d'hygiène individuelle ont été maintenues sur l'ensemble de la commune en attendant les résultats d'une étude détaillée des sols de l'ensemble du territoire communal. (R.A.)

Auteur : Cicchelero V
Année de publication : 2006
Pages : 27 p.