Infections à VHC (génotypes 4, 5 et 6) en Languedoc-Roussillon, France, entre 1993 et 2008

Publié le 12 Octobre 2010
Mis à jour le 5 juillet 2019

L'hépatite C est un problème de santé publique important dans la région Languedoc-Roussillon. Peu de données épidémiologiques sont disponibles, notamment sur les génotypes 4, 5 et 6. Notre objectif était de décrire les cas d'infection à VHC (génotypes 4, 5 et 6) diagnostiqués entre 1993 et 2008, chez des patients domiciliés dans la région Languedoc-Roussillon, dans un réseau de laboratoires. Au total, 443 cas ont été inclus parmi lesquels 376 génotypes 4 (dont 187 sous-types 4a et 156 sous-types 4d), 63 génotypes 5 et 4 génotypes 6. Le nombre annuel de cas diagnostiqués avait tendance à diminuer depuis 1999. Le génotype 4 était associé au sexe masculin, à un âge jeune, à l'usage de drogues par voie intraveineuse et à la co-infection par le VHB ou le VIH. Cette association était particulièrement forte pour le sous-type 4d. Ces données soulignent le besoin de cibler les programmes de lutte contre l'hépatite C et de renforcer la réduction des risques de transmission du VHC chez les usagers de drogues. (R.A.)

Auteur : Pastor J, Mercier G, Tuaillon E, Mondain AM, Ottomani L, Dujols P, Van de Perre P, Ducos J
Bulletin Epidémiologique Hebdomadaire, 2010, n°. 38-39, p. 405-7