Impact de l'explosion de l'usine "AZF" le 21 septembre 2001 sur la santé mentale des élèves toulousains de 11 à 17 ans.

Publié le 21 Septembre 2004
Mis à jour le 10 septembre 2019

Parmi les nombreux bâtiments endommagés par l'explosion du 21 septembre 2001, une centaine d'établissements scolaires ont été touchés dont cinq complètement détruits et une trentaine nécessitant des travaux importants durant six mois. Dans les établissements les plus proches, de nombreux élèves ont été blessés et un lycéen est décédé des suites de l'explosion. Les enfants et adolescents scolarisés à proximité constituent une population particulièrement exposée à double titre, dans leur vie scolaire et familiale. Une série d'études a été conduite pour évaluer les conséquences matérielles et physiques à moyen terme de cette catastrophe industrielle sur les enfants d'âge scolaire, la prévalence des troubles psychologiques et particulièrement de l'état de stress posttraumatique (SPT). (R.A.)

Auteur : Guinard A, Godeau E
Bulletin Epidémiologique Hebdomadaire, 2004, n°. 38-39, p. 189-90