Investigation d'une suspicion d'agrégat de cancers à Draveil (Essonne)

Publié le 1 Octobre 2009
Mis à jour le 10 septembre 2019

La survenue de plusieurs cas de cancers chez des élèves et des parents d'élèves scolarisés dans les écoles du Belvédère (commune de Draveil, Essonne) au cours des dernières années, a conduit à s'interroger sur la situation et à évoquer une possible exposition environnementale. Sur sollicitation de la mairie, la Ddass 91 et la Cire Île-de-France ont mené des investigations. Sur Draveil, de 2000 à 2008, 9 cas de cancers d'enfants de moins de 15 ans ont été observés, il n'y a pas de surincidence de cancers pédiatriques. Il n'a pas été observé de concentration géographique des domiciles de ces cas. Il n'y a donc pas d'agrégat spatio-temporel de cancers pédiatriques sur Draveil. L'investigation de l'environnement n'a pas identifié de source d'exposition environnementale susceptible d'exposer plus particulièrement la population de Draveil. La distribution des antennes-relais sur Draveil et ses environs apparaissait homogène et l'ensemble des valeurs de champs électromagnétiques mesurées était très inférieures aux normes en vigueur (28 V/m). Devant la cohérence de ces résultats, il a été conclu qu'il n'y avait pas de motifs de poursuivre plus avant les investigations autour de ce signalement. (R.A.)

Auteur : Mathieu A, Bello PY, Savy A
Année de publication : 2009
Pages : 12 p.