Bulletin de santé publique alcool en Ile-de-France. Janvier 2020.

Publié le 13 Janvier 2020
Mis à jour le 14 Janvier 2020

Points clés

  • La consommation d’alcool, à la fois chez les jeunes âgés de 17 ans et chez les adultes de 18 à 75 ans, était plus faible en Ile-de-France (IDF) en 2017 que dans les autres régions métropolitaines. 
  • Chez les 18-75 ans, la consommation quotidienne était plus élevée chez les hommes, les 61-75 ans et les hauts-revenus (3ème tercile). L’alcoolisation ponctuelle importante dans l’année était plus fréquente chez les hommes, les 18-45 ans et parmi ceux qui refusent de déclarer leurs revenus (probablement de faibles revenus).
  • La prévalence de la consommation quotidienne d’alcool chez les 18-75 ans a diminué entre 2000 et 2017 (de 20% à 6%) en IDF. Une diminution plus récente et moins forte est observée pour l’alcoolisation ponctuelle importante mensuelle (de 16% en 2010 à 14% en 2017).
  • Les estimations régionales de l’incidence des cancers (2007-2016) en lien avec l’alcool en IDF montrent une sous-incidence des cancers des Lèvres-Bouche-Pharynx (LBP) et de l’œsophage chez l’homme et une incidence comparable à la moyenne métropolitaine chez la femme. 
  • On note une sous-mortalité des cancers LBP, œsophage et larynx chez l’homme et une mortalité comparable à la moyenne métropolitaine pour ces mêmes cancers chez la femme.