Investigation d'une épidémie de teigne dans une halte-garderie en Seine-et-Marne (France), 2009-2010 : importance du dépistage massif

Publié le 25 Janvier 2011
Mis à jour le 10 septembre 2019

Introduction - Les épidémies de teigne en France sont essentiellement liées aux trois dermatophytes anthropophiles suivants : Microsporum langeronii (M. langeronii),Trichophyton soudanense (T. soudanense) et Trichophyton tonsurans (T. tonsurans). Elles surviennent le plus souvent en collectivités d'enfants. Plusieurs facteurs peuvent favoriser leur persistance au sein de ces communautés, notamment le retard de diagnostic entretenu par une clinique peu évocatrice. Matériel et méthodes - Devant la persistance de cas de teignes anthropophiles au sein d'une halte-garderie, un dépistage mycologique de masse avec prélèvement du cuir chevelu a été réalisé chez tous les enfants présents, le personnel d'encadrement et les membres volontaires de la famille d'un enfant contaminé. Une enquête épidémiologique a été réalisée en parallèle afin de recueillir diverses informations concernant la population d'étude caractéristiques sociodémographiques, signes cliniques, traitements suivis, etc.). Résultats - D'octobre 2009 à mai 2010, 11 cas de teignes anthropophiles, dont 9 à M.langeronii et 2 à T. soudanense, ont été confirmés biologiquement parmi 83 individus fréquentant la halte-garderie (enfants et personnel) ou ayant un lien direct avec elle. Huit cas ont été identifiés chez des enfants fréquentant la halte-garderie et 3 cas parmi les membres de la famille d'un des enfants contaminés par M.langeronii. Aucun cas de teigne n'a été diagnostiqué parmi les membres du personnel. Discussion-conclusion - En incluant tous les acteurs concernés, une enquête épidémiologique, associée à un dépistage ycologique de masse et à la prescription d'un traitement adapté, a permis la prise en charge d'une épidémie de teigne au sein d'une halte garderie. Ce travail confirme l'intérêt d'un dépistage mycologique exhaustif en collectivité ainsi que la recherche du dermatophyte dans l'entourage familial. (R.A.)

Auteur : Deudon M, Viguie Vallanet C, Robert C, Carre N
Bulletin Epidémiologique Hebdomadaire, 2011, n°. 2, p. 13-5