Bulletin de santé publique tabac dans les Hauts-de-France. Février 2021.

Publié le 5 Février 2021
Mis à jour le 05 février 2021

Points clés

  • En 2018, le nombre d’inscrits à Mois sans tabac 2018 en région Hauts-de-France était de 25 932, en hausse par rapport aux précédentes éditions. Les personnes inscrites à Mois sans tabac 2018 représentaient ainsi 2,0 % [1,8 - 2,2] des fumeurs quotidiens de la région. Mise en regard de la forte prévalence du tabagisme dans la région (30,8 %), cette proportion est encore faible mais reste cependant équivalente à celle observée en France métropolitaine (1,9 %).
  • Lors de la campagne Mois sans tabac 2018, 1 013 actions ont été menées en région Hauts-de-France et enregistrées dans la base de données OSCARS, ce qui constitue une hausse considérable par rapport à la campagne précédente de 2017 pendant laquelle 239 actions avaient été menées.
  • La région Hauts-de-France fait partie, avec la région Grand Est, des deux régions où près de la moitié des fumeurs quotidiens (48 %) vont régulièrement s’approvisionner en tabac dans un pays limitrophe ; la Belgique arrivant en tête des pays cités.
  • En Hauts-de-France en 2015, le nombre total de décès attribuables au tabagisme a été estimé à 8 040, soit 14,5 % du total des décès survenus la même année dans la région. Cette proportion est un peu plus élevée que les 13 % estimés au niveau France entière la même année.
  • La part des décès attribuables au tabagisme chez les femmes de la région Hauts-de-France était, en 2015, de 5,7 %, inférieure à la moyenne nationale de 6,9 %. Au contraire chez les hommes, cette part était la plus élevée observée en France avec de 23,2 % des décès attribuables au tabagisme, contre 19,3 % au niveau national.