Bulletin de santé publique conduites suicidaires en Guyane. Décembre 2020.

Publié le 17 December 2020
Mis à jour le 17 décembre 2020

Points clés

Les taux de mortalité par suicide et d’hospitalisations pour tentatives de suicide en Guyane sont parmi les plus faibles de France, inférieurs de plus de 20% aux taux nationaux

  • Taux de mortalité par suicide de 8,6 suicides pour 100 000 habitants (versus 15,6 au niveau national) en 2015 et taux d’hospitalisation pour TS de 37,1 pour 100 000 habitants (versus 148 pour 100 000) en 2017.
  • Cependant, la tendance est à la hausse pour le taux annuel de mortalité par suicide, passé de 5,9 en 2001 à 8,6 pour 100 000 habitants en 2015, contrairement à ce qui est observé nationalement et aux Antilles.
  • De 2013 à 2015, les suicides représentaient 2,5% des décès toutes causes confondues contre 1,6% au niveau national.
  • Contrairement au niveau national et aux autres DOM, les suicides en Guyane concernent davantage les jeunes et ont une létalité plus élevée qu’en métropole en cas d’hospitalisation.

Disparités territoriales entre le littoral et les communes de l’intérieur

  • Le taux de suicide était 4 fois plus élevé dans les communes de l’intérieur que sur le littoral (15 contre 4/100 000).

Intervention innovante, le programme BEPI : « Bien-être des populations de l’intérieur de Guyane »

  • Programme de promotion de la santé et d’interventions communautaires afin d’améliorer le bien-être des populations de l’intérieur de la Guyane en renforçant les facteurs protecteurs contre les conduites suicidaires.

Mise en place d’un centre de ressources prévention suicide (CRPS)

  • Ce centre, animateur de réseaux, porte 4 axes stratégiques : Observatoire régional du Suicide, Formation et Information, Dispositif VigilanS, Equipe mobile d’intervention de crise.