Qualité de l'eau distribuée à Nancy et incidence des gastro-entérites aiguës, 2002-2007

Publié le 1 Janvier 2016
Mis à jour le 10 septembre 2019

L'étude turbidité et gastro-entérites vise à établir et caractériser le lien entre le niveau de turbidité d'une eau distribuée et le nombre de cas de gastro-entérites aiguës médicalisées (GEAm) observés sur la zone desservie. Ce volet de l'étude concerne 19 communes de la communauté urbaine du Grand Nancy et plus de 240 000 personnes. Les usines Saint-Charles (aujourd'hui abandonnée) et Edouard Imbeaux sont alimentées par les eaux de la Moselle pompées sur la commune de Messein. L'eau brute est traitée par des étapes classiques de clarification, décantation, filtration et désinfection. L'incidence des GEAm était obtenue à partir des données de l'Assurance maladie sur la période 2002 à 2007. La méthode consistait à régresser, par un modèle additif généralisé, l'incidence des GEAm sur les niveaux quotidiens de turbidité de l'eau, puis dans une seconde étape, sur plusieurs autres paramètres d'exploitation des usines afin de rechercher les facteurs de risque des GEAm. Les résultats ne montrent pas de relation convaincante entre les niveaux de turbidité de l'eau produite et le risque de GEAm. Cependant, les risques apparaissent plus marqués aux fortes températures de l'eau. L'effet de la température doit être pris en compte pour mieux appréhender le rôle de la turbidité de l'eau distribuée sur le risque de GEAm. Les résultats de ces travaux confirment que les périodes d'étiage sont celles où le risque de GEAm est le plus fort pour les usines de production d'eau utilisant une ressource superficielle.

Auteur : Rambaud L, Zeghnoun A, Corso M, Beaudeau P
Année de publication : 2016
Pages : 42 p.