Bulletin de santé publique VIH et IST en Centre - Val-de-Loire. Décembre 2018.

Publié le 14 December 2018
Mis à jour le 7 juillet 2019

Sommaire

VIH/Sida

  • En 2016, en Centre-Val-de-Loire, le taux de découvertes de séropositivité était le plus élevé en métropole (hors Ile-de-France).
  • Les hétérosexuels nés hors de France (40%) et les hommes homo-bisexuels nés en France (38%) représentaient la majorité des cas en 2016-2017. La proportion de diagnostics tardifs avait diminué à 24% en 2017 (34% en 2012-2016).

Syphilis récente

  • La très grande majorité des cas de syphilis étaient des hommes homo-bisexuels (90%). La part des diagnostics lors d'un dépistage systématique avait augmenté (38%) alors que celle de la présence de signes d'IST avait diminué (40%).

Infection à gonocoque

  • La majorité des cas de gonococcie étaient des hommes homo-bisexuels en 2017 (56%). La part des diagnostics lors d'un dépistage systématique avait augmenté (37%) alors que celle de la présence de signes d'IST avait diminué (30%).

Prévention

  • En Centre-Val-de-Loire, le nombre de personnes ayant initié la PrEP avait régulièrement augmenté depuis 2016.

Année de publication : 14/12/2018