Bulletin de santé publique alcool en Bourgogne - Franche-Comté. Janvier 2020.

Publié le 13 Janvier 2020
Mis à jour le 14 Janvier 2020

Points clés

  • Chez les adultes de 18 à 75 ans, en 2017, la prévalence standardisée de la consommation quotidienne d’alcool était de 8,9 %. Cette prévalence régionale n’était pas différente des autres régions métropolitaines. La consommation quotidienne d’alcool variait en fonction du sexe et de l’âge : les hommes (13,4 % contre 5,8 % pour les femmes) et les 61-75 ans (26,0 % contre 2,1 % chez les 18-30 ans et 1,3 % chez les 31-45 ans) avaient une consommation quotidienne d’alcool plus importante. 
  • Chez les adultes de 18 à 75 ans, en 2017, la prévalence standardisée des alcoolisations ponctuelles importantes (API) était  de 16,9 %. Cette prévalence régionale n’était pas différente des autres régions métropolitaines. Les API mensuelles étaient plus courantes chez les hommes (28,1 % contre 5,8 % pour les femmes) et chez les 18-30 ans (28,6 % contre 11,3 % chez les 61-75 ans). 
  • Chez les jeunes de 17 ans, en 2017, la Bourgogne-Franche-Comté fait partie des régions ayant une prévalence élevée pour l’expérimentation d’alcool (87,6 %). Les prévalences de l’usage régulier d’alcool et des alcoolisations ponctuelles importantes de 9,2 % et 17,7 % respectivement n’étaient pas différentes de la moyenne de France métropolitaine.
  • Chez les femmes, l’incidence et la mortalité du cancer de l’œsophage et la mortalité du cancer du larynx sont significativement plus bas que la moyenne de France métropolitaine.