Financeurs et porteurs de projets : arrêtons nos jeux de rôle inutiles !

Publié le 1 Juillet 2007
Mis à jour le 5 juillet 2019

Halte à l'évaluation-sanction, à l'évaluation-routine dont on ne tire pas profit pour améliorer la santé des populations, souligne le Dr François Baudier. Le directeur de l'Urcam Franche-Comté en appelle à une "révolution culturelle", une démarche partagée où tout le monde, financeurs et acteurs, trouve son intérêt. Depuis dix ans, la région Franche-Comté essaie de travailler dans ce sens lorsqu'elle évalue des actions d'éducation pour la santé.

Auteur : Baudier François
La Santé de l'homme, 2007, n°. 390, p. 52-53