COVID-19 : point épidémiologique en Auvergne-Rhône-Alpes du 19 novembre 2020

Publié le 21 Novembre 2020
Mis à jour le 21 novembre 2020

Points clés

En Auvergne-Rhône-Alpes, la tendance au ralentissement de la circulation communautaire du SARSCoV-2 se confirme en semaine 46 (9 au 15 novembre 2020) par rapport à la semaine 45 mais l’impact sur le système de soins se maintient à un niveau élevé dans la majorité des départements. Au 18 novembre, 6 882 personnes atteintes de COVID-19 sont en effet hospitalisées dans la région dont 837 en réanimation/soins intensifs. Avec 3 663 nouvelles admissions dont 531 en réanimation/soins intensifs pour COVID-19 en semaine 46, le nombre de nouvelles hospitalisations diminue pour la première fois au cours de cette deuxième vague.

Les taux de consultations en médecine de ville et de passages aux urgences pour suspicion de COVID-19 poursuivent leur décroissance, mais demeurent élevés ; ils sont respectivement en semaine 46 de 14% (vs. 20,5% en S45) et 10,2% (vs. 12,8% en S45) témoignant d’une circulation
encore active du virus. A partir des données de laboratoire, l’incidence des infections à SARS-CoV-2 et le taux de positivité poursuivent leur diminution dans tous les départements et classes d’âges avec cependant une sous-estimation probable d’environ 10% liée à la non prise en compte des tests antigéniques. Le nombre de nouveaux clusters de COVID-19 est en augmentation en semaine 46 en lien avec des situations de transmission au sein d’établissements, notamment les EHPAD qui comptent pour 240 des 415 clusters actifs dans la région en semaine 46. Cependant, le nombre de nouveaux cas de COVID-19 en EHPAD est stable par rapport à la semaine 45.

En semaine 45 (du 2 au 8 novembre), un excès de mortalité toutes causes significatif de niveau exceptionnel est observé pour la 2ème semaine consécutive par rapport à la mortalité attendue pour tous les âges et chez les 65 ans et plus. Le nombre de nouveaux décès de patients hospitalisés pour COVID-19 a augmenté en semaine 46 de 7% et le nombre de décès en EHPAD se stabilise.

Certains résultats sont encourageants quant à l’évolution de l’épidémie et à l’impact des mesures de limitations de contacts. Cependant, la charge hospitalière et la mortalité de cette deuxième vague épidémique de COVID-19 sont majeures en Auvergne-Rhône-Alpes. ll est primordial que les mesures de prévention individuelles et collectives, soient poursuivies pour freiner la circulation du virus SARSCoV-2 et atténuer l’impact sur le système de soins et la mortalité. Le port du masque et l’utilisation des outils numériques (TousAntiCovid) sont des leviers importants. Le déploiement des tests antigéniques rapides est un outil de plus pour contrôler l’épidémie mais ne doit pas se substituer aux autres mesures en place.