Point épidémiologique intermédiaire Covid-19 du 5 novembre : des indicateurs hospitaliers en hausse

Publié chaque semaine, le point épidémiologique relatif à la surveillance de la Covid-19 présente une analyse détaillée des différents indicateurs mis en place par Santé publique France et son réseau de partenaires pour suivre l’évolution de l’épidémie et orienter les décisions publiques. L’observation des indicateurs de suivi de l’épidémie de SARS-CoV-2 en France souligne une hausse des indicateurs à l’hôpital avec des conséquences sur le système de soin. La plus grande vigilance doit être maintenue envers les personnes âgées plus à risque de complication de COVID-19.

Mis à jour le 06 novembre 2020

Avertissement : le point épidémiologique du 5 novembre est une version intégrant des données consolidées pour tous les indicateurs de suivi de l’épidémie à l’exception des indicateurs produits à partir des données de surveillance SI-DEP (remontée des tests de diagnostic réalisés par les laboratoires de biologie médicale) qui sont sous-estimées compte tenu de difficultés rencontrées dans la remontée des données depuis le 28 octobre. Ce problème est en cours de résolution avec les acteurs concernés et une mise à jour de ces données sera réalisée dès que possible.

Hausse de tous les indicateurs hospitaliers

Les données d’hospitalisations reflètent les formes les plus graves de la maladie. Le 03 novembre 2020, 26 265 cas de COVID-19 étaient hospitalisés en France métropolitaine dont 3 878 en réanimation.

Au niveau national, le nombre hebdomadaire de nouvelles hospitalisations pour COVID-19 a augmenté de 43% en semaine 44 avec 17 450 nouvelles hospitalisations contre 12 176 en semaine 43.

Le nombre de nouvelles admissions en réanimation était également en progression de 43% avec 2 605 admissions en semaine 44 versus 1816 en semaine 43. Par ailleurs, 65% des admissions en réanimation concernaient des personnes âgées de 65 ans et plus et 88% présentaient des comorbidités.

Nombre de décès en augmentation

Le nombre de décès lors d’une hospitalisation et en établissements sociaux et médico-sociaux (ESMS) liés à la COVID-19 continue d’augmenter avec 2 242 décès enregistrés en semaine 44 (versus 1 550 décès en semaine 43, +45%).

L’augmentation du nombre de cas de COVID-19 observés parmi les résidents des EHPAD annonce une poursuite très probable de l’augmentation des décès dans les semaines à venir.

L’épidémie de COVID-19 reste toujours à un niveau très élevé. Le 4 novembre, les données disponibles faisaient état d’un minimum de 40 558 nouveaux cas supplémentaires. L’attention doit donc rester focalisée sur la protection du système de soin et l’application strictes de l’ensemble des mesures (isolement et test rapide des personnes symptomatiques) et des gestes barrière.

Coronavirus : les gestes barrières

Une épidémie sous surveillance permanente grâce à de multiples indicateurs

Santé publique France produit de très nombreux indicateurs complémentaires permettant de suivre la dynamique et l’évolution de l’épidémie au plus près de sa réalité. Les informations reçues sont quotidiennement vérifiées et analysées.
Depuis le 28 octobre, il a été constaté une instabilité dans les données reçues quotidiennement du système de surveillance SI-DEP. Un travail collectif de vérification a été lancé sur l’ensemble de la chaîne de transmission, du laboratoire de biologie médicale à Santé publique France. Ces vérifications ont montré qu’il y avait un défaut de remontées sur les tests.

Ce blocage informatique dans la transmission des données n’a entraîné aucune perte de résultats pour les patients, le contact tracing ou le suivi de l’épidémie. La seule conséquence momentanée de cet incident concerne la sous-estimation des indicateurs basés sur les données SI-DEP. Les défauts de remontée ne concernent pas l’ensemble des autres sources de données et indicateurs (nombre de décès ou d’hospitalisations par exemple) que l’agence produit. Ce problème est en cours de résolution avec les acteurs concernés et une consolidation et une mise à jour de ces données seront réalisées dès que possible.

Grâce à la complémentarité de l’ensemble de ses dispositifs de surveillance Santé publique France maintient quotidiennement ses capacités de production d’indicateurs permettant de suivre la dynamique de l’épidémie et à apprécier son évolution.

a lire aussi

Communiqué de presse

Télécharger (pdf - 628.08 Ko)

Restez informés sur l'épidémie de COVID-19, France et Monde

Points de situation, questions-réponses, interviews d'experts... tout savoir sur l’infection au nouveau coronavirus (SARS-CoV-2), COVID-19, en France et dans le Monde