charbon
Charbon

Le charbon est une zoonose due à Bacillus anthracis. Cette bactérie produit des toxines responsables de nécrose et d’hémorragie qui en font une bactérie dont l’infection est potentiellement mortelle.

Mis à jour le 20 mai 2019

Le charbon : notre action

Le charbon est rare en France mais ses enjeux en santé publique sont importants.
En effet :

  • Certaines formes cliniques sont létales en particulier en l’absence de traitement précoce ;
  • Très résistantes, les spores de Bacillus anthracis peuvent survivre de nombreuses années dans le sol (c’est le cas dans certaines régions françaises) ;
  • Des mesures de prévention s’appliquent aux personnes exposées à des animaux ou des produits animaux infectés ;
  • Les spores de Bacillus anthracis peuvent être utilisées dans le cadre d’actions malveillantes.

Dans ce contexte, la mission de Santé publique France s’articule autour de deux axes principaux : surveiller et prévenir.

La surveillance épidémiologique du charbon

L’une des missions de Santé publique France est de surveiller le charbon humain en lien avec ses partenaires. Pour cela,

  • nous centralisons les notifications de cas de charbon humain en France.
  • nous apportons une expertise scientifique aux Agences Régionales de Santé (ARS) pour les investigations épidémiologiques et un appui pour la mise en œuvre de mesure de contrôle ou de prévention

La déclaration obligatoire

La déclaration obligatoire consiste à recueillir des informations aussi exhaustives que possible concernant tous les cas de certaines maladies dites « maladies à déclaration obligatoire » auprès des biologistes et médecins.
Elle met en jeu deux procédures successives : le signalement et la notification.

Les médecins et les biologistes qui suspectent ou diagnostiquent une des maladies à déclaration obligatoire doivent les signaler sans délai et par tout moyen approprié (téléphone, télécopie, courriel) au médecin de l'Agence régionale de santé (ARS) de leur lieu d'exercice.

  • Le signalement permet au médecin de l'ARS de mettre en place les mesures de prévention individuelle et collective autour des cas et, le cas échéant, de déclencher des investigations pour identifier l'origine de la contamination et agir pour la réduire.
  • La notification intervient après le signalement et le plus souvent après confirmation du diagnostic.Les médecins ou les biologistes déclarants notifient le cas au médecin de l'ARS du lieu d'exercice au moyen d'une fiche spécifique à chaque maladie.La notification permet d'analyser et de suivre l'évolution de ces maladies au sein de la population afin de mieux cibler les actions de prévention locales et nationales.

Bacillus anthracis appartient à la liste des agents pathogènes susceptibles d'être utilisés dans le cadre d'actions malveillantes ou d'attaques bioterroristes. Le signalement immédiat de tout cas certain, probable ou possible d'infection au bacille du charbon permet la mise en œuvre des investigations nécessaires pour identifier la source d'exposition naturelle ou malveillante.

Définition de cas de charbon à signaler et à notifier :
Signes cliniques évocateurs de charbon
Cas certain isolement de Bacillus anthracis à partir d'un échantillon clinique
Cas probable amplification génique positive sur un échantillon clinique 
Cas possible

> cas de charbon cutané sans confirmation biologique,

> ou autre forme clinique avec un lien épidémiologique avec des cas animaux ou humains confirmés

Pour déclarer la maladie

21/06/2019

Fiche de notification

9/05/2019

Information des personnes sur la notification des maladies à déclaration obligatoire

Partenaires de la surveillance

  • Les Agences régionales de santé

Liste et localisation : http://www.ars.sante.fr

  • Le Centre national de référence (CNR) – Laboratoire expert

IRBA Institut de Recherche Biomédicale des Armées
Responsable : Pr Eric VALADE
Tél. : 01 78 65 10 68
Email : eric1.valade@intradef.gouv.fr
Adresse : IRBA Institut de Recherche Biomédicale des ArméesDGA MNRBC / PLATLAB
5, rue Lavoisier - 91710 Vert le Petit
Secrétariat : 01 69 90 84 34 ou 01 69 90 82 60 - Courriel : cnrlecharbon.irba@defense.gouv.fr
Site CNR-LE Charbon : http://www.ecole-valdegrace.sante.defense.gouv.fr/rubriques-complementaires/irba-cnr/charbon

Pour en savoir plus sur les missions des Centres nationaux de référence, cliquer ici.

Des actions de prévention contre la maladie du charbon

Un des enjeux liés au charbon en France est la prévention de la maladie chez des personnes exposées à des animaux ou des produits animaux infectés. Des foyers de charbon animal surviennent chaque année durant l’été en France, principalement dans des troupeaux de bovins. Ainsi, en cas de détection de foyers animaux de charbon en France, Santé publique France est informée par les services du Ministère de l’Agriculture afin de recenser les personnes exposées à ces animaux (éleveurs, personnels des équarrissages, vétérinaires, intervenants de l’élevage).

Ces personnes sont alors contactées par l’Agence régionale de santé en lien avec Santé publique France afin de préciser leurs contacts avec les animaux infectés et bénéficier d’une évaluation de risque individuelle prenant en compte la nature de leur exposition à ces animaux, sa durée et son ancienneté. Lorsqu’une exposition à risque est identifiée, ces personnes sont dirigées vers un médecin qui décide si nécessaire d’une prise en charge médicale.