Étude de la survenue et de l'évolution de la lombalgie selon la situation de travail pendant le confinement lié à l'épidémie de Covid-19, du 17 mars au 10 mai 2020, en France métropolitaine

Publié le 9 Octobre 2020
Mis à jour le 10 octobre 2020

Introduction - Avec le confinement mis en place pour lutter contre l'extension de l'épidémie de Covid-19, l'organisation professionnelle de la plupart des Français a fortement été modifiée, avec notamment des interruptions de travail et un déploiement massif du télétravail. L'objectif est ici de mesurer les effets de la modification de l'organisation du travail liée au confinement, sur la survenue et l'évolution de la lombalgie. Matériel et méthodes - Au cours de trois vagues de l'enquête CoviPrev menées par internet (panel BVA) en population générale entre le 8 juin et le 8 juillet 2020, les personnes en activité (n=3 224) ont été interrogées rétrospectivement sur leur situation de travail pendant le confinement et leurs symptômes du bas du dos (courbatures, douleurs, gêne), avant et à l'issue du confinement. Résultats - Le taux de survenue d'une lombalgie chez les travailleurs qui en étaient indemnes avant le confinement (n=2 113) était de 10,4% (IC95%: 9,1-10,7). La situation de travail pendant le confinement était associée à la survenue d'une lombalgie avec un risque significativement augmenté chez les personnes qui étaient nouvellement placées en télétravail, et chez celles qui avaient continué à travailler à l'extérieur du domicile avec un rythme plus soutenu que d'habitude (vs celles qui avaient continué à travailler à l'extérieur du domicile au rythme habituel ; odds-ratio respectivement de 2,81 [1,77-4,46] et 2,76 [1,50-5,09]). La situation de travail pendant le confinement était également significativement associée à l'évolution des symptômes de lombalgie chez les travailleurs qui en souffraient avant le confinement (n=1 111, 34,3% [32,7-36,0]) avec un risque augmenté d'aggravation pour le travail à l'extérieur avec un rythme plus soutenu (odds-ratio 3,39 [1,38-8,31]) et plus de chances d'amélioration pour les travailleurs habituellement en télétravail (odds-ratio 1,86 [1,00-3,43]). Conclusion - Alors que l'épidémie de Covid-19 est de nouveau dans une phase croissante, des mesures pourraient être proposées aux travailleurs pour prévenir un nouvel accroissement du tribut de la lombalgie et de ses conséquences.

Auteur : Chazelle Émilie, Chan-Chee Christine, Fouquet Natacha
Bulletin épidémiologique hebdomadaire, 2020, n°. 26, p. 512-521