Part des syndromes du canal carpien attribuable à l'activité professionnelle parmi les professions et secteurs d'activité à risque, dans deux départements français

Publié le 13 Juillet 2021
Mis à jour le 21 juillet 2021

Introduction - En France, le taux de sous-déclaration du syndrome du canal carpien (SCC), deuxième pathologie reconnue en maladie professionnelle, a été estimé en 2015 à 43%. L'objectif était de déterminer les fractions de risque de SCC attribuables chez les exposés (FRAE) à l'activité professionnelle, au sein des professions et secteurs d'activité à risque. Matériel et méthodes - Les données des patients opérés d'un SCC issues de deux études menées dans le Maine-et-Loire (2002-2003) et dans les Bouches-du-Rhône (2008-2009) ont été colligées pour le calcul des FRAE aux professions ou secteurs d'activité (emploi au moment de l'intervention) chez les patients y étant exposés. Le calcul était basé sur la détermination du risque relatif de la profession ou du secteur ajusté sur l'âge, selon la méthode de Mantel-Haenszel. Résultats - Chez les ouvriers et les ouvrières, les trois quarts des cas de SCC seraient attribuables à l'excès de risque associé à l'exercice de la profession. Les secteurs d'activité avec les FRAE de SCC les plus élevées étaient le secteur de l'industrie du cuir et de la chaussure chez les hommes (FRAE=93%) et le secteur de l'industrie automobile chez les femmes (FRAE=89%). Pour les professions précises, il s'agissait des couvreurs qualifiés chez les hommes (FRAE=97%) et des ouvrières du maraîchage et de l'horticulture chez les femmes (FRAE=94%). Au sein d'un même secteur d'activité, certaines professions avaient des fractions de risque attribuables au travail plus élevées que d'autres, y compris dans des secteurs ne présentant pas globalement d'excès de risque de SCC. Discussion - Le calcul des FRAE aux différents secteurs d'activité et/ou professions de SCC permet, lorsque ce calcul est possible, d'identifier des emplois à risque et contribue ainsi au ciblage de ces emplois pour les actions de prévention en milieu professionnel, en complément des statistiques de maladies professionnelles.

Auteur : Chazelle Émilie, Fouquet Natacha, Roquelaure Yves
Bulletin épidémiologique hebdomadaire, 2021, n°. 11, p. 186-195