Surveillance du syndrome hémolytique et urémique chez les enfants de moins de 15 ans en France en 1999

Publié le 11 Septembre 2001
Mis à jour le 11 septembre 2019

Le syndrome hémolytique et urémique (SHU) est défini par la triade associant la survenue brutale d'anémie hémolytique micro-angiopathique, d'une thrombopénie et d'une insuffisance rénale aiguë. En France, une étude, qui comportait une enquête rétrospective sur le nombre de cas hospitalisés entre janvier 1993 et le 31 mars 1995, et une enquête prospective sur les cas hospitalisés d'avril 1995 à mars 1996, a été réalisée, en 1996, en collaboration avec les membres de la Société de Néphrologie Pédiatrique. Cette étude a confirmé qu'en France, le SHU n'était pas une maladie d'exception mais un réel problème de santé publique, et que la majorité des cas de SHU "typique", recensés dans cette étude, étaient associés à une infection à VTEC, avec une forte prévalence du sérogroupe O157. A la suite de cette étude, un système de surveillance du SHU "typique" pédiatrique a été mis en place en 1996. Ses objectifs sont de suivre les tendances spatio-temporelles du SHU chez les enfants de moins de 15 ans en France et identifier les agents responsables, de connaître les caractéristiques des cas et de détecter des phénomènes épidémiques. Les principaux résultats de cette surveillance pour l'année 1999 et l'évolution des principales caractéristiques épidémiologiques du SHU "typique" pédiatrique en France depuis 1993 sont présentés dans cet article.

Auteur : Haeghebaert S, Vaillant V, Bouvet P, Grimont F
Bulletin Epidémiologique Hebdomadaire, 2001, n°. 37, p. 177-80