Salmonelloses en France, 2002-2010 : tendances en épidémiologie humaine, émergence de la souche monophasique, principaux aliments impliqués dans les dernières épidémies.

Publié le 9 Mai 2012
Mis à jour le 9 septembre 2019

Les infections à Salmonella sont une des principales causes d'infections bactériennes d'origine alimentaire. Cet article décrit les tendances récentes et les évolutions des sérotypes de Salmonella étudiées au Centre national de référence des Salmonella (CNR-Salm) de 2002 à 2010, ainsi que les caractéristiques des principales épidémies de salmonellose détectées durant cette période en France. Entre 2002 et 2010, une baisse globale de 20 % du nombre d'enregistrements de Salmonella au CNR, liée à une diminution importante du nombre de souches de sérotype Enteritidis mais aussi de sérotype Typhimurium, ainsi que l'émergence des variants monophasiques de Typhimurium détectée par le système de surveillance ont été observés. Sur la même période, 26 épidémies majeures de salmonellose ont fait l'objet d'investigations poussées. Malgré une diminution notable du nombre d'infections à Salmonella, l'émergence de nouveaux sérotypes, la multiplicité des réservoirs de Salmonella et le développement des résistances des souches aux antibiotiques incitent au maintien de la vigilance afin d'adapter les recommandations et les mesures de contrôle. (R.A.)

Auteur : Jourdan Da Silva N, Le Hello S
Bulletin Epidémiologique Hebdomadaire, 2012, n°. Hors-série, p. 25-8