La surveillance des encéphalopathies subaiguës spongiformes transmissibles (ESST) en France, données 2009-2010

Publié le 7 Janvier 2014
Mis à jour le 5 juillet 2019

Introduction : le Réseau national de surveillance des maladies de Creutzfeldt-Jakob (RNS-MCJ) repose sur une organisation nationale et pluridisciplinaire. Son objectif est de détecter tous les cas d'encéphalopathies subaiguës spongiformes transmissibles (ESST) humaines afin de les classer par étiologie, d'en estimer l'incidence, de décrire leur répartition temporo-spatiale et leurs tendances évolutives, et de détecter les cas groupés. Matériels et méthodes : l" analyse descriptive a porté sur les données recueillies au RNS-MCJ en 2009 et 2010 en France métropolitaine et dans les départements et territoires d'outre-mer. Résultats : au total, 1 485 et 1 614 suspicions d'ESST ont été signalées au RNS-MCJ en 2009 et 2010. Un diagnostic final d'ESST a été retenu au décès pour 312 cas. Ces cas étaient répartis sur tout le territoire sans regroupement. Deux cas de la variante de la MCJ (vMCJ) sont décédés en 2009. La distribution des cas dans les différentes classes d'ESST est similaire à celle observée les années précédentes et les cas présentaient des caractéristiques identiques en termes d'âge, de tableau clinique et de tableau lésionnel. Conclusion : le suivi de l'évolution de l'épidémie de vMCJ et la possible émergence de nouvelles formes zoonotiques justifient le maintien de la surveillance des ESST. (R.A.)

Auteur : Peckeu L, Noel H, Vaillant V, Haik S, Brandel JP
Bulletin Epidémiologique Hebdomadaire, 2014, n°. 1-2, p. 17-24