La listériose de la femme enceinte et du nouveau-né en France : évolution de 1984 à 2006.

Publié le 8 Avril 2008
Mis à jour le 10 septembre 2019

La listériose materno-néonatale (MN) regroupe les listérioses diagnostiquées pendant la grossesse ou le premier mois de vie. Leur nombre a été divisé par 10 de 1986 à 2006 (500 cas/an vs 50 cas/an). Quatre cent et un cas de listériose MN notifiés par la déclaration obligatoire entre 1999 et 2006 ont été analysés. Selon le moment du diagnostic et l'issue de la grossesse, ils se répartissent en listériose néonatale (59 %), mort in utero (26,5 %) et infection maternelle isolée (14,5 %). La mortalité in utero (26 %) diminue selon l'âge gestationnel : 75 % avant 22 semaines d'aménorrhée (SA), 52 % à 22-27 SA, 12 % à 28-31 SA, 5 % à 32-36 SA, 1 % 37-41 SA. La mortalité néonatale (9 %) diminue également selon l'âge gestationnel (41 % à 22-27 SA, 19 % à 28-31 SA, 5 % à 32-36 SA, 1 % 37-41 SA) et selon le prélèvement à l'origine du diagnostic : nouveau-nés avec infection invasive (16 %), nouveau-nés avec mère infectée (8 %), liquide d'aspiration gastrique (4 %), prélèvements superficiels (0 %). Soixante-huit pour cent des femmes ont consommé pendant leur grossesse des aliments dont on recommande d'éviter la consommation. Le maintien des mesures de contrôles de la filière agro-alimentaire, qui ont montré leur efficacité dans la réduction des cas listériose MN, est essentiel. Il serait utile d'évaluer les raisons du non-suivi des recommandations alimentaires.(R.A.)

Auteur : Goulet V, Laurent E
Bulletin Epidémiologique Hebdomadaire, 2008, n°. 14-15, p. 107-10