Investigations autour des cas de listériose neuroméningée : bilan de 17 mois de fonctionnement (août 2001 - décembre 2002)

Publié le 24 Février 2004
Mis à jour le 10 septembre 2019

La surveillance de la listériose en France est assurée par la déclaration obligatoire (DO) et le Centre national de référence (CNR) des Listeria. Chaque cas notifié est interrogé à l'aide d'un questionnaire alimentaire spécifique. Pour améliorer ce dispositif de surveillance, des investigations complémentaires comportant des prélèvements alimentaires pour recherche de Listeria monocytogenes (Lm) sont effectués depuis août 2001 par des agents des Directions départementales des services vétérinaires (DDSV) et des Directions départementales de la concurrence, de la consommation et de la répression des fraudes (DDCCRF) au domicile des patients et dans leurs lieux d'achat. L'article présente le dispositif permettant d'identifier les aliments à l'origine des cas de listériose et de mettre en place précocement des mesures de contrôle. Ainsi de nouveaux cas et des épisodes épidémiques seront évités. Ces enquêtes ont été limitées aux formes neuroméningées à cause de leurs caractéristiques (durée d'incubation plus courte que les autres formes de listériose, fréquences plus élevées lors d'épisodes épidémiques). Une analyse descriptive des enquêtes menées sur une période de 17 mois a été effectuée afin d'évaluer les apports de ce type d'investigation dans la prévention de la listériose.

Auteur : Richardson S, Oggioni C, Jacquet C, Laurent E, Lequerrec F, Quelquejeu N, Goulet V
Bulletin Epidémiologique Hebdomadaire, 2004, n°. 9, p. 35-6