Couverture vaccinale et déterminants socioéconomiques de la vaccination BCG chez l'enfant avant 3 mois : résultats de la cohorte Elfe, 2011

Publié le 1 Septembre 2016
Mis à jour le 5 juillet 2019

Position du problème : l'obligation de vaccination par le Bacille Calmette et Guérin (BCG) a été remplacée en 2007 par une recommandation forte de vaccination des enfants les plus exposés à la tuberculose mais les données de couverture vaccinale (CV) sont insuffisantes. Nous avons estimé la CV à l'âge d'environ deux mois et identifié des déterminants socioéconomiques de vaccination. Méthodes : l'étude longitudinale française depuis l'enfance (Elfe) a porté sur un échantillon aléatoire d'environ 18 000 enfants nés en 2011 sélectionnés à la naissance dans 320 maternités de France métropolitaine. Les informations ont été recueillies par questionnaire et par entretien téléphonique réalisés environ deux mois après l'accouchement. Les CV ont été estimées en Île-de-France (IDF) et hors IDF, et pour différents niveaux de risque de tuberculose, approché par l'origine géographique des parents. Des régressions de Poisson ont permis d'étudier les associations entre variables socioéconomiques et statut vaccinal BCG, exprimées par des rapports de prévalence (RP). Résultats : la CV était plus élevée en IDF (59,5 %) comparée à celle des enfants à risque hors IDF (46,7 %) (p < 0,001). Chez les enfants ayant deux parents originaires d'un pays de forte endémie tuberculeuse, elle était de 80,5 % en IDF et de 60,4 % hors IDF. Dans le modèle multivarié, le fait d'avoir un ou des parents originaires d'un pays de forte endémie tuberculeuse (RP autour de 1,40) ou d'avoir consulté un pédiatre libéral (RP autour de 1,15) ou un centre de PMI (RP autour de 1,40) après la sortie de maternité étaient associés à des CV plus élevées alors que des études supérieures chez la mère étaient associées à des CV plus faibles (RP = 0,80). Conclusion : la vaccination par le BCG est précoce après la sortie de la maternité. Les enfants ayant consulté en premier un pédiatre ou un médecin de PMI sont les mieux vaccinés. Les enfants à plus fort risque de tuberculose sont probablement bien identifiés par les médecins et mieux vaccinés.

Auteur : Guthmann JP, Ragot M, Ben Boutieb M, Bois C, Dufourg MN, Levy Bruhl D
Revue d'épidémiologie et de santé publique, 2016, vol. 64, n°. 4, p. 271-80