Utilisation des masques, en particulier non médicaux, dans l'espace public dans le cadre de la lutte contre le COVID-19. Synthèse rapide COVID-19

Publié le 5 Mai 2020
Mis à jour le 10 juin 2020

Dans le cadre de la lutte contre le COVID-19, la question de la généralisation de l'utilisation des masques en population générale dans l'espace public est régulièrement posée. Certains pays ou villes dans le monde, y compris dans des endroits où le port du masque n'était jusqu'à présent pas recommandé en population générale en l'absence de symptômes, ont pris des mesures dans ce sens, en préconisant l'utilisation de masques chirurgicaux ou de masques non chirurgicaux en tissu dits " alternatifs ", " barrières " " ou grand public ". En France, la fabrication de masques alternatifs se développe et fait l'objet d'un engouement croissant dans la population, et la proportion de personnes rapportant avoir utilisé un masque a augmenté depuis fin mars pour atteindre 59 % le 20-22 avril. Un avis du Haut Conseil de la santé publique (HCSP) en date du 24 avril 2020 relatif à l'adaptation des mesures barrières et de distanciation sociale à mettre en oeuvre en population générale, hors champs sanitaire et médico-social, pour la maîtrise de la diffusion du SARS-CoV-2, " préconise de rendre obligatoire le port d'un masque grand public dans les établissements recevant du public, dès lors que la distance physique d'au moins 1 mètre ne peut être garantie ou s'il y a un doute sur la possibilité de l'organiser et la respecter ".

Auteur : Antoine Delphine, Le Goaster Corinne, Delarocque-Astagneau Elisabeth
Année de publication : 2020
Pages : 11 p.
Collection : Synthèse rapide COVID-19