Prise en charge, dépistage et suivi de patients Covid-19 en centre ambulatoire dédié, Val de Marne, avril-juin 2020

Publié le 6 Octobre 2020
Mis à jour le 16 décembre 2020

Du fait de la crise liée à la Covid-19, de la difficulté à prendre en charge des patients suspects d'être infectés par le SARS-CoV-2 dans des cabinets libéraux dans des conditions d'hygiène satisfaisantes pour les médecins et des patients et en l'absence de structure dédiée, un centre ambulatoire spécifique a été créé, en urgence, par un collectif de médecins généralistes. Les objectifs de l'article sont de décrire l'organisation générale du centre ambulatoire Covid-19, de présenter les caractéristiques épidémiologiques et cliniques des patients suspects Covid-19 prélevés pour recherche de SARS-CoV-2 et des patients confirmés ayant consulté entre le 7 avril et le 15 mai 2020. Dix jours ont été nécessaires pour que le centre, installé dans un gymnase, permettre une prise en charge médicale complète (consultation, prélèvement à visée diagnostique par RT-PCR, suivi) dans des conditions d'hygiène adaptée (circuits patient et soignant avec " marche en avant ", salles dédiées, matériels d'hygiène, gestion des déchets). Du 1er avril au 12 juin 2020, 824 consultations ont été réalisées et 11 patients ont été transférés en urgence à l'hôpital. Les patients étaient adressés par leur médecin généraliste (58%), des médecins hospitaliers ou le Samu-Centre 15 (17%). Les consultations étaient à 70% initiales et à 30% des consultations de suivi, notamment après hospitalisation. La proportion de patients testés pour le SARS-CoV-2 a augmenté avec le temps (de 39% de semaine 15 à 66% en semaine 20) et le taux de positivé des prélèvements a diminué (de 28% à 0%). Les patients les plus fréquemment testés étaient ceux présentant des comorbidités, des critères de gravité, les professionnels de santé, ceux en contact avec les personnes fragiles et ceux ayant consulté entre les semaines 18 et 20. Les patients les plus fréquemment positifs pour le SARS-CoV-2 étaient les femmes, ceux âgés de 60 ans et plus, les professionnels de santé, ceux présentant des critères de gravité, une agueusie et ceux ayant consulté entre les semaines 15 et 17. Il n'a pas été rapporté de cas de Covid-19 chez les professionnels du fait des activités dans le centre. Positionné à l'interface des prises en charge communautaire et hospitalière, le centre Covid-19 a permis de répondre, en urgence, aux contraintes d'une épidémie d'ampleur inédite due à un agent infectieux contagieux, tout en permettant un fonctionnement sécuritaire des cabinets médicaux et laboratoires de ville. Une telle organisation mériterait d'être portée par des structures professionnalisées disposant de budgets susceptibles d'être mobilisés en urgence.

Auteur : Vaux Sophie, Fischer Elise, Sainte-Rose Sandra, Bialot Gilles, Scheiff Christian, Ehrstein Florent, Delmas Gilles, Rainier Steven, Settbon Dove, Settbon Noham, Bideux Fabrice, Munroop Cindy, Mallet Estelle, Toussaint Alexandre, Fischer Claude, Nguyen Patrick, Tan Soline
Bulletin épidémiologique hebdomadaire, 2020, n°. 25, p. 502-509