Perceptions et comportements des 65-75 ans vis-à-vis de la vaccination contre la grippe saisonnière en France en 2016

Publié le 10 Octobre 2017
Mis à jour le 10 septembre 2019

Les plus de 65 ans sont une des populations les plus vulnérables face à la grippe saisonnière en termes de mortalité. Le vaccin contre la grippe est donc recommandé dans cette population, mais la couverture vaccinale reste très en dessous de l'objectif attendu en France. Le Baromètre santé 2016, enquête réalisée par sondage aléatoire, a permis d'explorer les perceptions de 2 418 personnes âgées de 65 à 75 ans sur la grippe saisonnière (gravité et fréquence) et son vaccin (efficacité, effets secondaires graves), ainsi que l'association de ces perceptions avec leur pratique de cette vaccination lors de l'hiver 2015-2016. En 2016, 45,9% des 65-75 ans déclaraient s'être fait vacciner contre la grippe lors de l'hiver 2015-2016. Ils considéraient la grippe comme grave (81,3%) et fréquente (92,1%). Le vaccin est efficace pour 64,3% des personnes interrogées, mais près de la moitié (46,9%) pensaient qu'il peut provoquer des effets secondaires graves. La perception de l'efficacité du vaccin (ratio de prévalence, PR=5,28, IC95% [3,92-7,10]) et, à l'inverse, la perception d'effets indésirables graves (PR=0,69 [0,62-0,77]) sont fortement liées à la pratique de la vaccination contre la grippe. Les perceptions des personnes de plus de 65 ans sur le vaccin antigrippal, reposant parfois sur de fausses croyances, sont liées à leur pratique de cette vaccination. Même avec une efficacité modérée, et au vu de sa balance bénéfice/risque positive, la vaccination antigrippale permet d'éviter des cas de grippes graves et des excès de mortalité chez les personnes âgées. Les campagnes d'information et de communication sur la grippe doivent continuer à porter ce message et lutter contre les fausses croyances sur la dangerosité du vaccin.

Auteur : Chyderiotis S, Gautier A, Jestin C
Bulletin Epidémiologique Hebdomadaire, 2017, n°. 22, p. 476-81