Grippe saisonnière, grippe aviaire, grippe pandémique: connaissances et attitudes.

Publié le 2 Juin 2008
Mis à jour le 9 septembre 2019

L'apparition de foyers de grippe aviaire en Asie du Sud-Est et de cas chez l'homme a fait ressurgir ces dernières années la menace d'une pandémie responsable de millions de décès. Même si depuis le début de l'épizootie en 2003 le nombre de cas d'infections humaines à H5N1 est resté relativement limité (348 cas dont 216 décès ont été répertoriés dans le monde au 31 décembre 2007), l'apparition d'une nouvelle pandémie paraît inévitable pour de nombreux experts. Cependant, personne ne peut prédire quand elle se produira, ni son ampleur ni sa gravité. Dans ce contexte, la France comme de nombreux pays développés a entrepris sous l'incitation de l'OMS, l'élaboration de plans nationaux permet tant de faire face à une pandémie grippale. Dès 2004, l'INPES a produit des supports d'information sonores destinés aux journalistes ou aux professionnels de santé. L'InVS, quant à lui, a mis en place un système réactif de surveillance de la mortalité et des formes sévères de grippe. Ces deux agences ont par ailleurs collaboré à la mise en place d'une enquête, dénommée " Nicolle ", sur les connaissances, attitudes et pratiques de la population française et de professionnels de santé, concernant les risques infectieux en général et la grippe en particulier, qu'elle soit saisonnière, aviaire ou pandémique.

Auteur : Gautier A., Jestin C., Jauffret-roustide M.
Médecine et maladies infectieuses, 2008, vol. 38, n°. Suppl 2, p. S71-S73