Qualité de la spirométrie dans la cohorte Constances et prévalence du trouble ventilatoire obstructif.

Publié le 25 Octobre 2016
Mis à jour le 10 septembre 2019

Introduction : cet article présente une évaluation de la qualité des spirométries et une première estimation de la prévalence du trouble ventilatoire obstructif (TVO) chez les premiers participants à Constances. Méthodes : Constances est une cohorte épidémiologique constituée de volontaires tirés au sort et âgés de 18 à 69 ans à l'inclusion. Les spirométries (courbes débit-volume sans test de bronchodilatation) ont été réalisées selon une procédure standardisée. Leur qualité a été évaluée par deux pneumologues sur un échantillon de courbes jugées exploitables par l'opérateur. La prévalence du TVO a été estimée chez les adultes de 30 à 69 ans recrutés au 31 janvier 2014 et ayant une spirométrie exploitable. Le TVO a été défini par un rapport VEMS/CVF <0,70. Résultats : les spirométries jugées exploitables par l'opérateur étaient acceptables ou optimales pour 99% de l'échantillon de spirométries étudié. Parmi les 28 315 participants âgés de 30 à 69 ans lors de l'examen de santé, 15 206 (53,7%) avaient une spirométrie acceptable ; 5,6% d'entre eux (hommes : 7,7% ; femmes : 3,8%) avaient un TVO. Conclusion : le contrôle qualité a confirmé que les spirométries jugées de bonne qualité par l'opérateur étaient acceptables. Toutefois, seuls 53,7% des participants ont eu une spirométrie exploitable, confirmant la difficulté à réaliser l'examen de manière optimale. Le rapport VEMS/CVF était inférieur à 0,7 chez 5,6% des adultes âgés de 30 à 69 ans.

Auteur : Fuhrman C, Cyr D, Giraud V, Ruiz F, Perez T, Iwatsubo Y, Leynaert B, Delmas MC, Roche N
Bulletin Epidémiologique Hebdomadaire, 2016, n°. 35-36, p. 654-9