Time trends in Pulmonary Embolism mortality in France, 2000-2010

Publié le 1 Février 2015
Mis à jour le 10 septembre 2019

Background : Pulmonary Embolism (PE) is a potentially fatal complication of venous thrombosis. Recent and comprehensive estimates of PE incidence and mortality are scarce. Moreover, while contemporary mortality trends of PE would enable the evaluation of prevention and quality of care, such data are lacking. The aim of this study was to provide nationwide estimations of PE mortality and time trends in France between 2000 and 2010. Methods : mortality data were obtained from the French Epidemiology Center on medical causes of death. Mortality rates were calculated with PE as an underlying or one of multiple causes of death. The annual percentage changes were assessed using a Poisson regression model. Age-standardized PE mortality rates were also assessed. Results : in 2010, the overall age-adjusted PE mortality rate was 21.0 per 100000. This rate was 30% higher in men than in women and decreased by 3% per year between 2000 and 2010. Over this period, PE mortality declined in men and women over 55 years but only slightly decreased in patients younger than 55. Cancer, obesity, osteopathies and complications of surgery were often coded as the underlying causes of death when PE was an associated cause of death recorded on certificate. Discussion : this study is the first to provide a contemporary and exhaustive nationwide estimation of PE mortality and time trends in France. The observed decrease in PE mortality between 2000 and 2010 is encouraging, but further efforts in prevention are needed to ensure that this reduction is widespread in all age groups. Traduction du résumé : L'embolie pulmonaire (EP) est une complication potentiellement mortelle de la thrombose veineuse. Les estimations récentes et complètes de l'incidence et de la mortalité dues à l'EP sont rares. Par ailleurs, même si les tendances récentes de la mortalité due à l'EP permettraient l'évaluation de la prévention et de la qualité des soins, ces données font défaut. Cette étude avait pour objectif de fournir des estimations nationales et des tendances temporelles de la mortalité due à l'EP en France entre 2000 et 2010. Les données de mortalité ont été obtenues auprès du Centre d'épidémiologie sur les causes médicales de décès. Les taux de mortalité ont été calculés en considérant que l'EP était une cause sous-jacente ou l'une des multiples causes de décès. Les variations annuelles en pourcentage ont été évaluées en utilisant un modèle de régression de Poisson. Les taux de mortalité ajustés sur l'âge ont également été évalués. En 2010, le taux de mortalité globale de l'EP ajusté sur l'âge était de 21,0 pour 100 000. Ce taux était 30% plus élevé chez les hommes que chez les femmes, et diminuait de 3% par an entre 2000 et 2010. Au cours de cette période, la mortalité par EP a diminué chez les hommes et les femmes de plus de 55 ans, tout en enregistrant une légère diminution chez les patients âgés de moins de 55 ans. Le cancer, l'obésité, l'ostéopathie et les complications chirurgicales ont souvent été codés comme les causes sous-jacentes de mortalité lorsque l'EP était enregistrée comme une cause sous-jacente de décès sur le certificat de décès. Cette étude est la première à fournir une estimation contemporaine et exhaustive à l'échelle nationale de la mortalité et des tendances temporelles de l'EP en France. La diminution observée de la mortalité par EP entre 2000 et 2010 est encourageante, mais des efforts supplémentaires en matière de prévention sont nécessaires pour assurer que cette réduction touche également les autres groupes d'âge. (Traduction effectuée par la Cellule de Valorisation Editoriale - CeVE - de l'InVS)

Auteur : Olie V, Fuhrman C, Chin F, Lamarche Vadel A, Scarabin PY, de Peretti C
Thrombosis Research, 2015, vol. 135, n°. 2, p. 334-8