Réadaptation cardiaque hospitalière après infarctus du myocarde en France : apports du PMSI-SSR

Publié le 4 Février 2014
Mis à jour le 5 juillet 2019

Introduction : cette étude examine les hospitalisations pour réadaptation cardiaque (RC) après un infarctus du myocarde (IDM) hospitalisé. Méthodes : les données ont été extraites des bases nationales des résumés d'hospitalisation en court séjour (PMSI-MCO) et en soins de suite et de réadaptation (PMSI-SSR). Dans un premier temps, les séjours du premier semestre 2011 avec diagnostic principal d'IDM ont été sélectionnés dans le PMSI-MCO. Seuls les premiers séjours des patients non décédés ont été conservés, puis chaînés dans le PMSI-SSR de l'année 2011. La finalité principale de prise en charge a permis de distinguer les patients en RC des patients hospitalisés en SSR pour un autre motif. Des régressions logistiques ont été réalisées pour comparer les taux régionaux de RC. Résultats : dans les suites d'un IDM, un tiers des patients a été hospitalisé en SSR : 22,7% pour RC et 10,0% pour une finalité " autre ". La proportion de patients en RC diminuait avec l'âge (de 40,6% entre 18 et 45 ans à 2,3% pour les 85 ans ou plus) et était plus basse pour les femmes que pour les hommes (taux standardisés sur l'âge : 18,8% vs. 23,9%) ; les disparités régionales étaient marquées. Discussion-conclusion : ces résultats concernent la RC hospitalière, qui constitue le cadre général de la RC en France. Ils la sous-estiment probablement un peu du fait, d'une part, d'une prise en charge résiduelle dans le secteur MCO et, d'autre part, de la qualité probablement non optimale du codage dans le PMSI-SSR. Ils montrent toutefois des écarts notables entre classes d'âge, sexes et régions. (R.A.)

Auteur : de Peretti C, Nicolau J, Chin F, Tuppin P, Danchin N, Danet S, Iliou MC
Bulletin Epidémiologique Hebdomadaire, 2014, n°. 5, p. 84-92