Etat des lieux sur l'hypertension artérielle en France en 2007 : l'étude Mona Lisa.

Publié le 16 December 2008
Mis à jour le 10 septembre 2019

Objectifs - Le but de ce travail est d'estimer la prévalence et les modalités de prise en charge de l'HTA en France à partir de l'étude Mona Lisa réalisée dans la Communauté urbaine de Lille et les départements du Bas-Rhin et de la Haute-Garonne entre 2005 et 2007. Méthodologie - Les participants de 35 à 74 ans de ces trois régions ont été tirés au sort sur les listes électorales après stratification (sexe, âge par tranche de 10 ans et taille de la commune). La pression artérielle (PA) a été mesurée sur des sujets assis, au repos depuis dix minutes, de façon standardisée. La moyenne de deux mesures a été utilisée dans les analyses. Une HTA est définie par une PA systolique >= 140 mm Hg et/ou une PA diastolique >= 90 mm Hg et/ou un régime ou un traitement antihypertenseur. Un sujet hypertendu traité est considéré comme contrôlé avec une PA < 140/90 mm Hg. Résultats - 4 825 sujets ont été inclus (âge moyen : 55,5 ans). La prévalence de l'HTA est plus élevée chez les hommes (47 %) que chez les femmes (35 %). Elle augmente avec l'âge, passant de 23,9 % et 8,6 % dans la tranche d'âge 35-44 ans à 79,8 % et 71,3 % chez les 65-74 ans, chez les hommes et les femmes respectivement (p<10-4). Un gradient Nord-Sud est constaté avec une prévalence plus forte à Lille et à Strasbourg qu'à Toulouse (p<10-4 dans les deux sexes). Un traitement antihypertenseur est retrouvé chez 80 % des hypertendus avec le plus souvent une plurithérapie (53 %), surtout chez les plus âgés (59 %). Seuls 24 % des hommes et 39 % des femmes sont bien contrôlés et ce contrôle s'amoindrit en vieillissant. Conclusion - La prévalence de l'HTA reste élevée en France surtout chez les 55-74 ans, les hommes et dans le Nord et l'Est. Le contrôle de l'HTA, bien qu'en voie d'amélioration, nécessite encore des progrès. (R.A.)

Auteur : Wagner A, Arveiler D, Ruidavets JB, Cottel D, Bongard V, Dallongeville J, Ferrieres J, Amouyel P, Haas B
Bulletin Epidémiologique Hebdomadaire, 2008, n°. 49-50, p. 483-6