Mortalité par accident vasculaire cérébral en France en 2013 et évolutions 2008-2013

Publié le 21 Février 2017
Mis à jour le 10 septembre 2019

Introduction : en France, l'accident vasculaire cérébral (AVC) est la première cause de mortalité chez les femmes. Les taux de mortalité par AVC ont cependant diminué entre 2000 et 2006. Dans un contexte de changements importants de sa prise en charge, cette étude décrit les évolutions des taux de mortalité par AVC depuis 2008. Méthodes : les données proviennent de la base nationale des causes médicales de décès pour la période 2008-2013. Les taux bruts de mortalité par classe d'âge et par sexe ont été calculés puis standardisés sur l'âge. Les évolutions temporelles ont été analysées par régression de Poisson. Résultats : en 2013, 31 346 décès par AVC ont été comptabilisés. Entre 2008 et 2013, le taux de mortalité par AVC a diminué de 13,1%. Cette diminution concernait les deux sexes et les différentes classes d'âge, excepté les femmes de 45 à 64 ans et les personnes de 85 ans et plus. D'importantes disparités régionales des taux de mortalité ont été observées en 2013, les taux variant du simple au double. Les quatre régions ultramarines, les Hauts-de-France et la Bretagne présentaient les taux les plus élevés et l'Île-de-France le plus bas. Conclusion : la diminution de la mortalité par AVC se poursuit. Cependant, des progrès sont encore nécessaires pour permettre au maximum de patients victimes d'un AVC de bénéficier d'une prise en charge précoce. Enfin, une diminution de l'incidence de l'AVC chez les femmes de 45-64 ans et une augmentation de leur prise en charge en unités neuro-vasculaires pourraient permettre de diminuer la mortalité dans cette population.

Auteur : Lecoffre C, de Peretti C, Gabet A, Grimaud O, Woimant F, Giroud M, Bejot Y, Olie V
Bulletin Epidémiologique Hebdomadaire, 2017, n°. 5, p. 95-100