Tuberculose

La tuberculose est une maladie contagieuse, essentiellement pulmonaire. Elle se transmet par voie aérienne. La vaccination BCG chez l’enfant protège surtout contre les formes graves de la maladie.

 

Mis à jour le 21 juin 2019

La tuberculose : notre action

La tuberculose reste une maladie fréquente dans le monde même si elle est peu fréquente  en France. Son incidence durant les 30 dernières années reste à la baisse avec cependant une légère augmentation en 2016 et 2017. L’enjeu est donc d’identifier rapidement les cas de tuberculose maladie afin de limiter la transmission de l’infection dans la communauté.
Dans ce contexte, les missions de Santé publique France sont d’assurer la surveillance de la tuberculose et d’encourager sa prévention par la vaccination BCG.

La surveillance épidémiologique de la tuberculose

Santé publique France a pour mission d’assurer et de coordonner la surveillance de la tuberculose en France. Celle-ci repose sur la déclaration obligatoire et s’appuie sur un réseau de partenaires.

Le suivi de l’incidence à travers la déclaration obligatoire

La tuberculose maladie est à déclaration obligatoire (DO) depuis 1964. Il s’agit de la déclaration de la maladie tuberculeuse au moment du diagnostic. Les fiches de déclarations sont transmises par les déclarants (cliniciens biologistes) à l’Agence régionale de santé (ARS) de leur région. L’ARS complète les fiches de déclaration en lien avec les les Clat (Centres de lutte antituberculeuse), qui sont chargés de mener les investigations autour des cas. Les informations de la DO de tuberculose sont saisies par les ARS. Jusqu’en 2018, elles n’étaient transmises qu’une fois par an à Santé publique France sous forme de fichier électronique anonymisé.

En 2003, la déclaration obligatoire a inclus la déclaration des cas d’infection tuberculeuse (infection tuberculeuse latente, ou ITL) des enfants de <15 ans. Cette déclaration se fait sur la même fiche que pour les tuberculoses maladies. A partir de 2007, les cas de tuberculose maladie doivent faire l’objet d’une déclaration d’issue de traitement. Celle-ci doit se faire 12 mois après la date de déclaration initiale, et se fait sur une fiche spécifique.

Avec la transformation du processus de déclaration à travers l’outil « e-DO tuberculose », signalement et notification se feront désormais en même temps par voie électronique via cet outil.

e-DO tuberculose

En 2019, le système de surveillance était en cours de transformation avec le but d’un accès direct et en temps réel par les partenaires de la surveillance. Ce projet de transformation, appelé « e-DO tuberculose », permettra à terme la télédéclaration en ligne directement par le médecin ou le biologiste déclarant. Il devrait simplifier le processus de déclaration et contribuer a améliorer la complétude et la qualité des données, notamment des données bactériologiques, en raison de la possibilité de déclarer en ligne pour les laboratoires et le Centre National de Référence des Mycobactéries et de la Résistance des mycobactéries aux antituberculeux (CNR-MyRMA)

Pour déclarer la maladie

vignette-questionnaire
17/06/2019

Fiche de déclaration obligatoire de la tuberculose

vignette-questionnaire
17/06/2019

Fiche de déclaration obligatoire des issues de traitement antituberculeux

vignette-repere-pour-votre-pratique
21/06/2019

Information des personnes sur la notification des maladies à déclaration obligatoire

L’évaluation de l’impact des changements de la politique vaccinale BCG sur la couverture vaccinale et sur l’incidence de la tuberculose

Santé publique France a pour mission de suivre l’évolution de la couverture vaccinale BCG dans les groupes de la population devant être vaccinés, et l’impact des changements dans la politique vaccinale BCG sur l’épidémiologie de la tuberculose. En juillet 2007, l’obligation de vaccination des enfants par le BCG a été remplacée par une recommandation de vaccination des enfants les plus exposés à la tuberculose, notamment les enfants nés, ou dont au moins l’un des parents était né en zone de forte endémie tuberculeuse, et tous les enfants résidant en Ile-de-France ou en Guyane. Cette recommandation a été depuis étendue à Mayotte, devenu département français en 2011. La couverture vaccinale BCG est évaluée à partir de différents outils. L’impact sur l’incidence de la tuberculose se concentre principalement sur la tuberculose de l’enfant et en particulier sur l’incidence des formes graves, méningées ou miliaires.

Une action de prévention contre la tuberculose

Santé publique France participe à la promotion de la vaccination à travers plusieurs outils (site internet, campagne de promotion, brochures …). Nous avons ainsi créé un site d’information sur les différentes vaccinations existantes en France, afin de répondre de façon fiable et scientifiquement validée aux questions que peuvent se poser la population et les professionnels de santé sur le sujet.
Une rubrique consacrée à la vaccination contre la tuberculose est disponible dans deux espaces dédiés, l’un en direction du grand public et l’autre en direction des professionnels, pour mieux les accompagner dans leur pratique :

De plus, Santé publique France réalise des outils de prévention telle que des brochures d’information pour les professionnels de santé mais également pour le grand public, ainsi qu’une vidéo adaptée aux personnes sourdes ou malentendantes. Ces éléments sont disponibles dans l’onglet « Outils »