Le tétanos en France entre 2012 et 2017

Publié le 11 December 2018
Mis à jour le 5 juillet 2019

Introduction : toxi-infection aiguë grave, souvent mortelle, le tétanos peut-être prévenu par la vaccination. Les cas notifiés en France entre 2012 et 2017 sont présentés ici. Méthodes : en France, seuls les cas de tétanos généralisés sont à déclaration obligatoire (DO) et doivent être notifiés par les médecins aux Agences régionales de santé. Résultats : au cours des années 2012 à 2017, un total de 35 cas de tétanos a été déclaré, parmi lesquels 8 sont décédés, soit une létalité de 23%. La distribution des cas est la suivante : 5 en 2012, 10 en 2013, 3 en 2014, 9 en 2015, 4 en 2016 et 4 en 2017, correspondant à une incidence des cas déclarés comprise entre 0,05 cas et 0,15 cas par million d'habitants. Les cas concernent principalement des personnes âgées (71% avaient 70 ans ou plus) et des femmes (63%). Bien que la vaccination contre le tétanos soit obligatoire en France avant l'âge de 18 mois depuis 1940, 3 cas avaient moins de 10 ans. L'incidence annuelle par sexe est comprise entre et 0,03 et 0,21 cas par million pour les femmes et entre 0,03 et 0,10 cas pour les hommes. En ce qui concerne la porte d'entrée, il s'agissait de blessures (77% des cas) et de plaies chroniques (20%). Dans 3% des cas, la porte d'entrée n'a pas été identifiée. Tous les cas dont le statut vaccinal a pu être documenté étaient non ou mal vaccinés. Discussion : l'ensemble de ces cas et décès auraient pu être évités par une meilleure application du calendrier de vaccination antitétanique et, en cas de plaie, par la vaccination et l'administration d'immunoglobulines spécifiques humaines selon le protocole recommandé.

Auteur : Antona Denise, Maine Catherine, Lévy-Bruhl Daniel
Bulletin Epidémiologique Hebdomadaire, 2018, n°. 42, p. 828-833